NOUVELLES

Samoa - L'International Board dément avoir "interdit" Fuimaono-Sapolu

17/05/2012 05:08 EDT | Actualisé 16/07/2012 05:12 EDT

La Fédération internationale de rugby (IRB) a démenti jeudi avoir mis le moindre veto à la participation du Samoan Eliota Fuimaono-Sapolu aux compétitions internationales, contrairement à ce qu'affirme le sélectionneur, qui ne l'a pas retenu en équipe nationale.

Le sélectionneur des Samoa, Stephen Betham, n'a pas inclus Fuimaono-Sapolu dans la liste de joueurs qu'il a annoncée mardi pour la Coupe des nations du Pacifique, en juin. Questionné par la presse sur l'absence de l'ouvreur international, il a affirmé que "l'IRB s'est prononcé contre la participation d'Eliota dans les tournois qu'il organise", soulignant que "cela avait été signifié par courrier".

"Les commentaires de l'entraîneur des Samoa sont décevants et erronés", a démenti l'IRB jeudi sur son compte Twitter.

Fuimaono-Sapolu, avocat quand il ne joue pas au rugby, a confirmé, également sur Twitter, n'avoir reçu aucune notification d'interdiction, et a demandé à la Fédération samoane de produire le courrier mentionné par le sélectionneur.

L'AFP a tenté en vain de joindre la Fédération.

Fuimaono-Sapolu avait écopé de six mois de suspension avec sursis en octobre dernier pour un message sur Twitter dans lequel il avait, lors du Mondial-2011, accusé de racisme l'arbitre gallois Nigel Owens après la défaite des Samoa face à l'Afrique du sud (13-5).

Le centre international est le deuxième grand absent de la liste de Betham, avec le talonneur et capitaine du XV des Samoa, Mahonri Schwalger, qui avait vivement critiqué l'encadrement de l'équipe lors du Mondial-2011.

Officiellement, cette non-sélection est due à l'âge de Schwalger, 31 ans, selon Betham, mais le joueur est persuadé qu'il est pénalisé pour ses critiques envers l'encadrement. "Je savais que ça me coûterait ma carrière internationale", a-t-il déclaré au journal Samoa Observer.

ns/ia/gv/es

PLUS:afp