NOUVELLES

Mort de la diva du disco Donna Summer

17/05/2012 12:35 EDT | Actualisé 17/07/2012 05:12 EDT

NEW YORK, N.Y. - La diva du disco Donna Summer est morte jeudi, à l'âge de 63 ans, a annoncé sa famille. Elle avait dominé les hit parades dans les années 1970 et 80 avec des succès mondiaux comme "Love to Love You Baby", "Last Dance", "On the Radio" "Hot Stuff" ou "She Works Hard For the Money".

Elle vivait à Englewood, en Floride, avec son mari Bruce Sudano. De son vrai nom LaDonna Adrian Gaines, elle avait grandi à Boston (est des Etats-Unis) baignée dans le gospel. Son dernier album, intitulé "Crayons", était sorti en 2008, et Summer avait encore chanté aux côtés de la candidate favorite de l'émission de télé-crochet "American Idol" cette année.

La chanteuse Dionne Warwick a déploré la perte d'une grande artiste et d'"une amie chère". "Mon coeur va à son mari et son enfant. Des prières seront dites pour les soutenir", a-t-elle fait savoir par voie de communiqué.

Donna Summer, avec son étendue de voix, aux accents aussi bien lascifs et doux que dynamiques et puissants, s'est fait connaître à la grande époque du disco et en est rapidement devenue la chanteuse emblématique, marquant définitivement ce genre par sa beauté et en enchaînant les numéros Un dans les hit parades du monde entier.

Elle a percé aux Etats-Unis avec "Love to Love You Baby", une chanson qui a fait scandale à l'époque par son érotisme torride et qui a été le premier de ses 19 numéros Un au hit parade américain entre 1975 et 2008. Seule Madonna a fait mieux.

Pendant la vague disco, Donna Summer a été la seule artiste à aligner trois doubles-albums numéros Un: "Live and More," "Bad Girls" et "On the Radio". Elle a aussi été la seule femme à placer quatre titres en tête des palmarès en 13 mois, selon le Rock Hall of Fame, sorte de panthéon musical où elle avait été nommée cette année. Son art de mêler les genres musicaux lui avait valu des Grammy Awards, les oscars de la chanson, dans plusieurs catégories comme la dance, le rock ou le R&B.

Nombre des albums de Donna Summer ont été disque d'or ou de platine, plusieurs fois platine pour certains, comme "Bad Girls" et "On the Radio, Volume I & II". "Hot Stuff", "She Works Hard for the Money" et "MacArthur Park" comptent parmi ses chansons qui ont figuré dans le 10 Billboard des dix meilleurs ventes aux Etats-Unis.

Contrairement aux autres vedettes du disco tombées dans l'oubli quand la mode est passée, Donna Summer, qui n'a jamais été à l'aise avec son étiquette de "Diva du disco", a réussi à poursuivre sa carrière, adaptant par la suite un son plus pop-rock. "Hot Stuff" marque ce tournant en 1979.

Elle a connu l'un de ses plus grands succès dans les années 1980 avec "She Works Hard For The Money", devenu un hymne féministe. Peu après, elle devenait chrétienne évangélique et était accusée d'avoir tenu des propos homophobes ayant trait à l'épidémie de SIDA. Elle a démenti mais a fait l'objet d'un boycott. Ses titres ont cependant continué à être diffusées dans les boîtes de nuit, samplées et remixées pour devenir de nouveaux succès dance.

Les chansons de Donna Summer figurent aussi dans d'innombrables bandes originales de films qui les ont régulièrement remises au goût du jour, comme "Hot Stuff" dans "The Full Monty" en 1997.

Les proches de la chanteuse originaire de Boston ont diffusé le communiqué suivant jeudi pour annoncer son décès: "Tôt ce matin, nous avons perdu Donna Summer Sudano, une femme aux talents multiples, le plus grand d'entre eux étant sa foi. Si nous portons le deuil de son décès, nous sommes en paix et célébrons sa vie extraordinaire ainsi que son oeuvre impérissable. Les morts ne peuvent vraiment exprimer à quel point nous apprécions vos prières et votre amour pour notre famille dans ce moment difficile." AP

st/v596

PLUS:pc