NOUVELLES

Le pétrole en hausse à New York, le marché rassuré par l'emploi américain

17/05/2012 09:41 EDT | Actualisé 17/07/2012 05:12 EDT

Les cours du pétrole ont ouvert en hausse jeudi, rebondissant après un plus bas en six mois la veille, dans un regain d'optimisme après la publication de chiffres encourageants pour l'emploi aux Etats-Unis, de bon augure pour la demande en brut.

Vers 13H25 GMT, le baril de référence pour livraison en juin prenait 65 cents par rapport à mercredi, à 93,46 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le brut texan, tombé la veille à un plus bas depuis début novembre, à 91,81 dollars en cours d'échanges, se ressaisissait jeudi à la faveur d'un climat plus optimiste chez les investisseurs rassurés par la publication de meilleurs chiffres sur le marché de l'emploi américain, de bon augure pour la demande du premier consommateur de brut dans le monde.

"On a reçu d'assez bons chiffres (aux Etats-Unis), les nouvelles inscriptions au chômage étaient relativement bonnes, et cela donne un peu d'élan au marché" de l'or noir, a relevé Phil Flynn, de PFG Best.

Selon des chiffres du ministère du Travail publié jeudi, les nouvelles inscriptions au chômage sont restées stables aux Etats-Unis, avec 370.000 demandes d'allocations de chômage déposées dans le pays du 6 au 12 mai, soit autant que la semaine précédente.

Cette statistique reste proche de son niveau le plus faible en quatre ans (361.000), touché en février.

En outre, le courtier a souligné que sur le plan géopolitique, "le discours provocant de l'Iran qui a déclaré cette nuit qu'il n'abandonnerait pas son programme nucléaire a accentué le rebond du brut", le marché craignant que ce durcisssement du discours iranien accentue les tensions avec les pays occidentaux, perturbant l'offre au Moyen-Orient.

L'Iran a répété jeudi qu'il ne renoncerait pas à ses droits en matière de nucléaire et a rejeté toute pression internationale à moins d'une semaine de la reprise de négociations avec les grandes puissances à Bagdad.

"Le peuple iranien ne renoncera jamais d'un iota à ses droits nucléaires", a déclaré le chef des négociateurs Saïd Jalili, dans un discours diffusé par la télévision d'Etat.

L'Iran, soupçonné de vouloir se doter de l'arme nucléaire, avait repris cette semaine les discussions à Vienne avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qualifiées jusqu'ici de "constructives" du côté iranien.

ppa/hh/lor

PLUS:afp