NOUVELLES

Le Bayern Munich devra puiser dans ses ressources face à Chelsea en finale

17/05/2012 01:19 EDT | Actualisé 17/07/2012 05:12 EDT

MUNICH - Franck Ribéry ne veut même pas penser à la possibilité que le Bayern Munich perde devant ses propres partisans, samedi, en finale de la Ligue des Champions contre Chelsea.

Après une longue et épuisante saison, a promis Ribéry, l'équipe puisera dans ses ressources afin de trouver l'énergie pour ramener à la maison un trophée qui semblait destiné au Bayern depuis le jour où son stade a été choisi pour qu'on y dispute la finale.

«Perdre? Ce n'est pas possible. Si nous sommes morts après le match, nous serons morts», a déclaré l'ailier du club munichois.

Le Bayern est la première équipe depuis la création de la Ligue des Champions — dans sa version actuelle — à disputer la finale dans son propre stade, et même les joueurs de Chelsea reconnaissent qu'il s'agit là d'un avantage important qu'ils doivent concéder au club allemand.

«Nous ne sommes pas les favoris dans ce match, nous jouons à l'étranger, a noté le gardien de Chelsea Petr Cech. C'est très rare de voir l'équipe locale jouer dans son propre stade, et utiliser son propre vestiaire, alors je crois qu'à cause de cela l'avantage va à Bayern Munich. Mais nous savons que nous avons une chance de victoire et nous lutterons pour l'obtenir.»

Le Bayern devra toutefois se regrouper après avoir subi un humiliant revers de 5-2 en finale de la Coupe d'Allemagne contre Borussia Dortmund, l'équipe qui a également remporté le championnat en Bundesliga.

Une défaite lors du dernier match de la saison à son stade, l'Allianz Arena, laisserait le Bayern sans trophée pour la deuxième année d'affilée.

Les défaites aux mains de Dortmund n'ont fait qu'alimenter davantage la motivation des joueurs munichois à l'approche du «match de nos vies», a déclaré Arjen Robben, l'autre ailier vedette du Bayern.

Robben et Ribéry ont tous deux rencontré les médias, jeudi, un mois après qu'ils se soient disputés dans le vestiaire à la mi-temps du match à domicile de la demi-finale contre Real Madrid. Ribery a donné un coup de poing à Robben, alors qu'ils étaient apparemment en désaccord sur l'identité du joueur qui devait prendre un coup franc.

Les deux joueurs se sont réconciliés, le Bayern a éliminé le Real à Madrid aux tirs au but dans le match retour, et Robben a décidé de prolonger son contrat avec Munich.

«Nous pouvons seulement gagner ensemble», a dit Ribéry.

Puisqu'il s'agit ici de leur seule chance de mettre fin à la saison avec un trophée, Robben et ses coéquipiers sont plus motivés qu'ils ne l'étaient en 2010, quand le Bayern s'était incliné en finale contre l'Inter Milan.

«À l'époque, nous venions de connaître une saison remplie de succès, a dit Robben. Nous avions deux titres et nous étions aux anges. Maintenant, c'est le seul titre qu'il nous est possible d'aller chercher. C'est plus stimulant. Nous devons l'emporter.»

Ribéry était tout aussi déterminé.

«Il ne faut même pas y penser (à la défaite), a-t-il dit. Si nous remportons la Ligue des Champions, alors nous pourrons oublier le fait que nous n'avons pas mis la main sur le championnat ou la coupe. Ça n'aura plus d'importance.»

Le Bayern tentera de décrocher un cinquième titre à l'échelle européenne en l'absence de trois défenseurs suspendus — David Alaba, Holger Badstuber et Luiz Gustavo.

«J'espère que nous pourrons gagner afin qu'ils puissent oublier qu'ils ne pouvaient jouer», a noté Ribéry, qui avait été suspendu lors de la finale de 2010.

Chelsea, qui est en quête d'un premier titre, devra se débrouiller sans quatre joueurs suspendus — le capitaine John Terry, Branislav Ivanovic, Ramires et Raul Meireles.

PLUS:pc