NOUVELLES

La Pétrolière Impériale évalue sa raffinerie de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse

17/05/2012 09:03 EDT | Actualisé 17/07/2012 05:12 EDT

HALIFAX - La Pétrolière Impériale (TSX:IMO) évalue l'avenir de sa raffinerie de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse.

Au cours des prochains mois, la compagnie mettra sur le marché sa raffinerie et les dépôts d'approvisionnements qui y sont associés à l'intention d'acheteurs potentiels. Elle évaluera aussi certaines alternatives, y compris la conversion de la raffinerie en dépôt.

Cette décision s'inscrit dans le cadre d'un examen qui pourrait voir les installations être transformées en terminal ou autre, a indiqué le géant des hydrocarbures.

Le président et chef de la direction Bruce March a affirmé qu'il s'agit d'une décision difficile.

L'Impériale compte prendre une décision en ce qui concerne les options de vente ou d'alternatives d'ici le premier trimestre de 2013.

La compagnie a expliqué que les activités de la raffinerie de Dartmouth s'effectuent au sein du bassin hautement concurrentiel de l'Atlantique. Celui-ci est assujetti à une concurrence mondiale importante. Au cours des dernières années, a ajouté l'Impériale, la demande de produits raffinés a diminué dans cette région et malgré les efforts exceptionnels fournis par notre main-d'œuvre, la raffinerie ne satisfait pas au rendement financier prévu.

Quelque 200 employés et 200 entrepreneurs travaillent à la raffinerie de Dartmouth, à laquelle sont associés les dépôts de Sept-Îles et de Cap-aux-Meules, au Québec; de Sydney, en Nouvelle-Écosse; et de Corner Brook, à Terre-Neuve-et-Labrador.

La raffinerie produit notamment de l'essence, du carburéacteur, du mazout domestique, du carburant marin, du mazout lourd et de l'asphalte.

L'action de la Pétrolière Impériale a reculé jeudi de 99 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 41,01 $.

PLUS:pc