NOUVELLES

La fille Timochenko demande au Congrès américain de faire pression sur Kiev

17/05/2012 06:24 EDT | Actualisé 17/07/2012 05:12 EDT

La fille de l'opposante ukrainienne Ioulia Timochenko a demandé jeudi au Congrès américain de continuer de "faire pression" sur Kiev pour obtenir la libération de sa mère.

Yevgenia Timochenko s'est exprimé jeudi au cours d'une audition devant une commission du Congrès via une liaison vidéo. Elle a averti que, selon elle, le pouvoir en place à Kiev allait faire "tout son possible" pour manipuler les résultats des prochaines élections en octobre.

"J'ai très peur pour la vie de ma mère, à l'hôpital", où elle est soignée par un personnel médical sous pression intense de la part du régime, a-t-elle dit à la Commission du Congrès américain dite d'Helsinki, sur la sécurité et la coopération en Europe.

Mme Timochenko a été condamnée en octobre à sept ans de prison pour avoir conclu en 2009, lorsqu'elle était Premier ministre, des accords gaziers avec la Russie considérés comme défavorables à son pays.

L'opposante, qui souffre de hernies discales et vient de mettre un terme à une grève de la faim de 20 jours, a suspendu son traitement pour protester contre la divulgation d'informations sur le déroulement de ses soins à la clinique publique de Kharkiv (est).

"Nous vous demandons s'il vous plaît de continuer à faire pression", a dit la fille de l'opposante. "S'il vous plaît, ne nous laissez pas tomber, car en Ukraine le peuple n'a pas assez de pouvoir, il n'est pas assez fort pour combattre cette injustice", a-t-elle ajouté.

L'opposante a toujours dénoncé ce procès comme une vengeance personnelle du président Viktor Ianoukovitch, son rival élu en 2010.

mlm/emp/gde

PLUS:afp