NOUVELLES

Iran: Ahmadinejad veut aller aux jeux Olympiques de Londres

17/05/2012 05:35 EDT | Actualisé 17/07/2012 05:12 EDT

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé jeudi qu'il souhaitait aller aux jeux Olympiques de Londres cet été, mais a ajouté que les Britanniques étaient réticents, a rapporté l'agence officielle Irna.

"J'aimerais être au côté des athlètes iraniens aux jeux Olympiques de Londres pour les encourager mais ils (les Britanniques) ont des problèmes avec ma présence", a déclaré M. Ahmadinejad, sans plus d'explications.

"Les ennemis ne veulent pas que nos athlètes remportent des médailles, mais nos jeunes doivent être présents aux jeux Olympiques et, à l'instar de Arash (un héros mythique de l'ancienne Perse), apporter de nouveaux motifs de fierté à l'Iran islamique", a-t-il ajouté.

A Londres, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Henry Bellingham ne s'est pas prononcé spécifiquement sur la venue de M. Ahmadinejad mais a assuré que les invitations de dirigeants aux Jeux étaient du ressort de chaque comité olympique national.

"Nous ne savons pas encore quels chefs d'Etat et de gouvernement assisteront" aux JO-2012, a-t-il ajouté, précisant que cette information ne serait connue qu'à l'approche des Jeux, prévus du 27 juillet au 12 août.

Un autre responsable du ministère a assuré que M. Ahmadinejad ne faisait l'objet d'aucune interdiction du territoire britannique.

Les relations entre Téhéran et Londres sont particulièrement difficiles depuis le saccage de l'ambassade britannique à Téhéran en novembre par des étudiants islamistes et la décision du Royaume-Uni de fermer sa représentation en Iran et de renvoyer les diplomates iraniens de son propre territoire.

Le Royaume-Uni a depuis été l'un des premiers pays européens à adopter des sanctions contre la Banque centrale iranienne pour faire pression contre l'Iran à cause de son programme nucléaire controversé.

Et en février 2011, l'Iran avait protesté auprès du Comité international olympique (CIO) contre le logo officiel des JO-2012, estimant qu'il était "raciste" parce qu'on pouvait y lire le mot "Zion" (Sion, en anglais).

sgh/fc/cnp

PLUS:afp