NOUVELLES

France: le salaire des ministres abaissé de 30 pour cent

17/05/2012 02:28 EDT | Actualisé 17/07/2012 05:12 EDT

PARIS - Le gouvernement socialiste du premier ministre français Jean-Marc Ayrault a adopté jeudi une mesure symbolique: la baisse de 30 pour cent du salaire de ses membres.

Le premier conseil des ministres du mandat présidentiel de François Hollande a été empreint de solennité et d'émotion pour les participants, qui n'avaient pour la plupart jamais exercé de responsabilités gouvernementales.

Le décret diminuant de 30 pour cent la rémunération des ministres a été adopté jeudi par souci d'«exemplarité», conformément à un engagement de campagne de François Hollande.

Quant à la baisse promise de la rémunération du président de la République et du premier ministre, également de 30 pour cent, elle devra faire l'objet d'une loi, a précisé la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem. «Cette loi sera bien adoptée et elle sera rétroactive» pour prendre effet à compter du 15 mai, a ajouté la porte-parole.

Pendant le conseil, les ministres ont tous signé une charte de déontologie. Dans les prochains jours, ils devront remplir une déclaration d'intérêts qui sera «rendue publique», a expliqué Mme Vallaud-Belkacem.

La dotation financière des ministères baissera de 10 pour cent et leur taille diminuera, avec un maximum de quinze collaborateurs par ministre et de dix collaborateurs par ministre délégué.

Les membres du gouvernement ne devront pas cumuler leur poste avec «un mandat d'exécutif local», tel que maire ou adjoint d'un maire, président ou vice-président d'un conseil général ou d'un conseil régional.

Autre principe mis en avant par le président Hollande, celui de la «solidarité» gouvernementale, qui devra être «sans faille à l'égard des décisions prises», a souligné Najat Vallaud-Belkacem. Une consigne qui sonne comme un avertissement, alors que différentes sensibilités sont représentées au sein du gouvernement, avec notamment deux membres d'Europe-Écologie-Les Verts et des personnalités issues du Parti radical de gauche.

Après les passations de pouvoir dans la matinée, les 34 ministres du gouvernement, 17 hommes et 17 femmes, ont franchi à pied la porte de l'Élysée un peu avant 15 h, se prêtant volontiers au jeu des photographes. La plupart ont découvert les lieux pour la première fois: seuls cinq d'entre eux avaient déjà connu l'expérience d'un conseil des ministres. Ni le premier ministre ni le président n'ont fait partie d'un gouvernement auparavant.

Après trois quarts d'heure de réunion, les ministres ont posé pour la traditionnelle photo de famille sur les marches donnant sur le parc de l'Élysée.

PLUS:pc