NOUVELLES

Corruption: arrestations multiples d'anciens hauts responsables de Montréal (police)

17/05/2012 10:40 EDT | Actualisé 17/07/2012 05:12 EDT

La police québécoise a annoncé jeudi l'arrestation d'un ancien numéro deux de la mairie de Montréal, Frank Zampino, d'un important entrepreneur de la construction, Paolo Catania, ainsi que de sept autres personnes, impliqués dans un scandale de corruption.

M. Zampino, arrêté jeudi matin, se trouvait à la tête du comité exécutif de la mairie de 2002 à 2008 et avait ainsi la main sur les finances de Montréal. M. Catania avait été arrêté la veille.

D'après une vidéo du quotidien La Presse, l'Unité permanente anticorruption (UPAC) a aussi arrêté Bernard Trépanier, ancien responsable des finances du parti du maire, surnommé "Monsieur 3%" car soupçonné de prélever des commissions sur des contrats municipaux.

Tous deux se trouvent au centre d'une longue enquête sur la vente à M. Catania d'un terrain à bâtir de 38 hectares appartenant à la ville.

L'estimation officielle de la valeur de ce terrain était de 31 millions de dollars, tandis que celle des experts du marché de 19 millions, et la vente a été conclue à 4,4 millions à des conditions très avantageuses, l'entreprise obtenant aussi une importante aide financière et un crédit de la ville.

Ces conditions avaient été justifiées par les coûts présumés de la décontamination du terrain, mais il s'est avéré que cette estimation avait été très supérieure aux dépenses réelles.

Le scandale, révélé par le quotidien La Presse, a éclaté en 2008 et M. Zampino avait alors quitté son poste à la mairie, et même la vie politique.

Le 17 avril dernier, un autre important entrepreneur du bâtiment québécois, Tony Accurso, entaché depuis longtemps de soupçons de corruption, a été arrêté ainsi que 13 autres personnes. Cependant, elles ont été remises en liberté un peu plus tard contre promesse de comparaître.

via/lor

PLUS:afp