Une alerte à la bombe provoque une évacuation du cégep de l'Outaouais

Publication: Mis à jour:
CARRE ROUGE
Getty Images

GATINEAU, Qc - Une alerte à la bombe a provoqué, jeudi matin, l'évacuation des trois pavillons du cégep de l'Outaouais, à Gatineau. Entre 3000 et 5000 étudiants, selon la police, ont ainsi été privés de cours durant un certain temps.

Le Service de police de la ville de Gatineau (SPVG) a confirmé qu'un homme non identifié a téléphoné à la centrale 911 quelques minutes avant 8h00 en faisant usage d'un appareil public. Il a affirmé qu'une bombe avait été placée dans l'un des trois pavillons, sans spécifier lequel.

Les autorités collégiales ont aussitôt été alertées. La police a ensuite ordonné l'évacuation générale et a procédé à la fouille complète des pavillons Félix-Leclerc, Reboul et Gabrielle-Roy.

La fouille du campus Félix-Leclerc a pris fin un peu avant 9h00, et celles des campus Gabrielle-Roy et Reboul ont pris fin respectivement à 9h10 et 9h15 sans que rien d'anormal ne soit découvert. Le retour en classe a été permis à ce moment.

Les vérifications du SPVG ont permis de retracer la source de l'appel logé à partir d'une cabine téléphonique du secteur Hull, située au dépanneur Couche-tard au 291 rue Freeman.

Un homme aurait été aperçu par un témoin. Toute personne qui aurait de l’information est priée de communiquer avec le SPVG au 819-243-2345, poste 7688.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Manifestation à l'UQO
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction