NOUVELLES

Un homme de 24 ans a comparu en lien avec l'émeute de Victoriaville

16/05/2012 10:36 EDT | Actualisé 16/07/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Un jeune homme de 24 ans, a été formellement accusé mardi, au Palais de justice de Victoriaville, de voies de fait sur un policier, d'avoir participé à un attroupement illégal et d'entrave au travail des policiers.

Jean-Martin Champagne, étudiant au Centre de Centre de formation professionnelle 24-Juin, à Sherbrooke, est connu des milieux policiers.

En février dernier, il avait été accusé de méfait de moins de 5000 $ pour un graffiti «Loi 101» dessiné sur la façade d'une entreprisee du parc Industriel de Sherbrooke.

Jean-Martin Champagne était activement recherché et s'était rendu de lui-même aux policiers après l'émeute du 4 mai dernier à Victoriaville. Il est soupçonné d'avoir participé à l'agression sur un policier qui s'était retrouvé isolé lors des affrontements.

Le procureur de la Couronne, Me Maxime Laroche, ne s'est pas opposé à sa remise en liberté sous conditions.

L'agent Ronald McInnis de la Sûreté du Québec a confirmé que les informations s'accumulent toujours en lien avec les troubles de Victoriaville. D'autres arrestations sont à prévoir.

-

PLUS:pc