NOUVELLES

Procédures canoniques appliquées contre Raymond Lahey, ancien évêque catholique

16/05/2012 02:29 EDT | Actualisé 16/07/2012 05:12 EDT

ANTIGONISH, N.-É. - Des procédures canoniques ont été appliquées contre Raymond Lahey, cet ancien évêque catholique condamné à 15 mois de prison et à deux ans de probation pour possession et importation de matériel de pornographie juvénile.

La Conférence des évêques catholiques du Canada a été avisée par Rome que Raymond Lahey a été exclu de l'état clérical. De ce fait, il a perdu ses droits et obligations propres à ses fonctions. Il n'est donc plus tenu de respecter l'obligation du célibat.

Le décret du Saint-Siège impose également à Raymond Lahey de réciter la Prière des heures en «réparation pour le mal et le scandale causés et pour la sanctification du clergé».

Commentant la situation, l'évêque d'Antigonish en Nouvelle-Écosse, Brian John Dunn, a affirmé que beaucoup de blessures, de peine et de haine sont toujours présentes dans les coeurs de la communauté à la suite des événements.

Après sa condamnation l'année dernière, Raymond Lahey, alors âgé de 71 ans, n'a pas pris le chemin des cellules, mais a plutôt été libéré. Lors des audiences sur la peine, en décembre, le juge avait compté en double ses huit mois passés en détention.

M. Lahey demeure toutefois répertorié dans le registre national des délinquants sexuels, et ce, pour les 20 prochaines années.

Raymond Lahey a démissionné de ses fonctions d'évêque du diocèse d'Antigonish après le dépôt des accusations portées contre lui.

L'ancien évêque a été arrêté en septembre 2009 à l'aéroport d'Ottawa. En cours d'enquête, les policiers ont découvert 588 photographies et 63 vidéos explicites contenus dans son ordinateur portable.

Il avait reconnu sa culpabilité en mai 2011 et présenté ses excuses et ses regrets à la Cour le 20 décembre.

PLUS:pc