NOUVELLES

Plafond de la dette: "pas acceptable" de rééditer la crise de 2011 (Maison Blanche)

16/05/2012 02:13 EDT | Actualisé 16/07/2012 05:12 EDT

Barack Obama a fait savoir aux républicains du Congrès qu'il n'était "pas acceptable" de rééditer la crise de 2011 sur le relèvement du plafond de la dette, a déclaré mercredi le porte-parole du président des Etats-Unis.

M. Obama, en rencontrant mercredi à la Maison Blanche le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner et les autres dirigeants du Congrès, s'est opposé à l'idée de "recréer la catastrophe du plafond de la dette de l'année dernière", a précisé ce porte-parole, Jay Carney, lors de son point de presse.

"Il n'est tout simplement pas acceptable de prendre en otage les économies américaine et mondiale" à ce sujet, a encore dit M. Carney.

De son côté, le bureau de M. Boehner a indiqué que le président de la Chambre avait déclaré à M. Obama qu'il "ne permettrait pas un relèvement du plafond de la dette sans que quelque chose de sérieux ne soit fait contre la dette".

Depuis que les républicains ont pris le contrôle de la Chambre début 2011, MM. Obama et Boehner se sont opposés sur la façon de réduire les déficits, le président démocrate souhaitant davantage imposer les revenus des plus riches, tandis que les élus républicains insistent sur les coupes budgétaires, en particulier dans les programmes sociaux.

Cet affrontement a dégénéré en crises qui ont failli aboutir à un blocage des opérations gouvernementales faute de fonds, et un défaut des Etats-Unis sur leur dette souveraine, en août 2011. Un accord sur le relèvement du plafond de la dette en dernière minute n'avait pas empêché le pays de perdre sa note "AAA" chez l'agence Standards and Poor's.

tq/sj

PLUS:afp