NOUVELLES

Le Français lié à la perte de JPMorgan travaille toujours à la banque

16/05/2012 03:30 EDT | Actualisé 16/07/2012 05:12 EDT

Bruno Michel Iksil, le trader français travaillant à Londres lié à la perte de courtage de deux milliards de dollars de JPMorgan Chase, est "toujours employé par la société", a indiqué à l'AFP une porte-parole, alors que le New York Times le dit sur le départ.

La porte-parole a refusé de commenter les informations du New York Times qui écrit, citant des sources proches du dossier, que M. Iksil est toujours employé mais ne passe plus d'ordres pour le compte de la banque, et qu'il "devrait avoir quitté la banque d'ici la fin de l'année".

JPMorgan Chase a annoncé la semaine dernière une perte de deux milliards de dollars due à des paris risqués qui ont mal tourné dans une unité de courtage en nom propre.

Bruno Michel Iksil, un trader français basé à Londres, est soupçonné d'avoir contribué à faire perdre des sommes colossales à la banque. Il a été affublé des surnoms "Voldemort", du nom du méchant aux immenses pouvoirs de la saga "Harry Potter", et "la Baleine de Londres", en référence aux sommes gigantesques qu'il aurait englouties dans certains produits aussi complexes que risqués.

Ina Drew, qui dirigeait la division d'investissements en propre de la banque a été remerciée lundi.

Selon le New York Times, Achilles Macris, un responsable de JPMorgan à Londres, et un trader confirmé également basé à Londres, Javier Martin-Artajo, devraient également quitter la banque.

ved/sab/gde/mdm

PLUS:afp