NOUVELLES

Iran: hausse des aides directes à la population pour compenser l'inflation

16/05/2012 08:08 EDT | Actualisé 16/07/2012 05:12 EDT

Le Parlement iranien a voté une hausse de 60% des aides directes versées depuis 18 mois à la population pour compenser la suppression des subventions aux produits énergétiques et de première nécessité, ont rapporté mercredi les médias iraniens.

Quelque 65 millions d'Iraniens recevront désormais chacun 730.000 rials (44 dollars au taux du marché libre) d'aide mensuelle directe de l'Etat, contre 455.000 rials précédemment, selon les mêmes sources.

Cette hausse vise à compenser une inflation galopante qui a provoqué un mécontentement croissant de la population au cours des derniers mois.

Selon les chiffres officiels, l'inflation a atteint 21,8% au cours des douze derniers mois, mais la presse et certains députés évoquent des chiffres supérieurs, un député allant même jusqu'à l'estimer à 60%.

En revanche, 10 millions d'Iraniens (sur une population de 75 millions d'habitants) parmi les plus riches devraient être exclus de ce système de redistribution.

Ces aides directes ont remplacé fin 2010 le système de subventions à l'énergie et aux produits de première nécessité en vigueur depuis la révolution de 1979.

Ce changement de système avait pour objectif de permettre au gouvernement d'économiser plusieurs dizaines de milliards de dollars en revenant à une vérité des prix, notamment pour l'énergie qui a connu des hausses spectaculaires depuis 18 mois.

Dans le cadre de ce plan, le prix de l'essence, du gaz, de l'électricité, de l'eau et du pain doivent encore augmenter dans les prochains mois.

Les adversaires de ce changement de système, nombreux notamment au sein du Parlement, ont dénoncé son effet inflationniste et les risques de mécontentement social qui pouvaient en découler.

sgh/lma/vl

PLUS:afp