NOUVELLES

ENI fait une nouvelle découverte de gaz au large du Mozambique

16/05/2012 05:55 EDT | Actualisé 16/07/2012 05:12 EDT

Le groupe italien ENI a annoncé mercredi une nouvelle découverte de gaz au large du Mozambique, au lendemain d'une autre découverte annoncée par le groupe américain Anadarko dans le même secteur.

Le groupe italien a foré un nouveau puits sur le bloc Coral 1 dans la partie sud de la Zone 4 de l'offshore mozambicain, où il a déjà effectué des découvertes depuis octobre dernier, selon un communiqué.

Selon les estimations du groupe, ce nouveau puits "pourrait contenir entre 198 et 282 milliards de mètres cube de gaz", au large de Cabo Delgado.

"Cette nouvelle découverte augmente encore le potentiel global de la Zone 4 qui est évalué actuellement entre 1.330 et 1.471 milliards de mètres cube de gaz" contre 1.133 milliards estimés fin mars. Le nouveau puits, qui se situe à environ 65 kilomètres des côtes, a été foré à 2.261 mètres sous le niveau de la mer et a "atteint une profondeur totale de 4.869 mètres", a détaillé ENI.

Après cette nouvelle découverte, ENI prévoit de forer "au moins cinq autres puits" dans la Zone 4.

Le groupe italien compte beaucoup sur le potentiel du Mozambique, qu'il qualifie de "nouveau pays des hydrocarbures", pour sa croissance future.

ENI est opérateur de cette zone d'exploration, avec une part de 70%. Ses partenaires sont le portugais Galp (10%), le coréen Kogas (10%) et le groupe mozambicain ENH (10%).

Mardi, Anadarko a diffusé un communiqué annonçant une importante découverte dans le même bassin du fleuve Rovuma, au puits de Golfinho.

"La découverte de Golfinho, entièrement dans le bloc 1 de l'offshore mozambicain, vient ajouter une ressource potentiellement exploitable de 198 à 566 milliards de mètres cube de gaz", selon le communiqué du groupe américain qui enchaîne les découvertes depuis trois ans.

Le groupe américain travaille à un projet d'usine de liquéfaction pour 2018 avec le français Technip, selon des sources françaises.

Les premières découvertes d'hydrocarbures au Mozambique remontent aux années 1960. Le gaz des champs de Temane et Pande situés au sud du pays est exploité par le groupe sud-africain Sasol et acheminé par gazoduc en Afrique du Sud.

Les nouvelles découvertes se font désormais surtout plus au nord, dans le bassin du fleuve Rovuma et dans le delta du fleuve Zambèze.

mg-jaj/clr/hba

PLUS:afp