NOUVELLES

Décès de l'écrivain mexicain Carlos Fuentes à l'âge de 83 ans

16/05/2012 04:16 EDT | Actualisé 15/07/2012 05:12 EDT

MEXICO, Mexico - Figure majeure de la littérature latino-américaine, l'écrivain mexicain Carlos Fuentes est décédé mardi à Mexico à l'âge de 83 ans.

Aux côtés des écrivains colombien Gabriel Garcia Marquez et péruvien Mario Vargas Llosa, il a attiré l'attention sur la culture latino-américaine alors que des régimes autoritaires régnaient dans la région.

Fuentes, force unificatrice de cette génération d'écrivains latino-américains connue comme le "boom", s'est éteint à l'hôpital Angeles del Pedregal où il avait été transporté après que son médecin personnel, Arturo Ballesteros, l'eut retrouvé inconscient chez lui, dans la capitale mexicaine. D'après M. Ballesteros, l'écrivain a succombé à une hémorragie.

La nouvelle de la mort de M. Fuentes a donné lieu à plusieurs hommages sur Twitter, notamment de la part des auteurs mexicains Elena Poniatowska et Jorge Volpi, du chanteur Rene Perez du groupe Calle 13 ainsi que du président du Mexique, Felipe Calderon.

Né le 11 novembre 1928 à Panama City de parents mexicains, Carlos Fuentes a passé les premières années de sa vie à l'étranger, notamment aux Etats-Unis, en Uruguay, au Brésil et en Argentine. Adulte, il a partagé son temps entre le Mexique et Londres, où il a rédigé la plupart de ses livres.

Diplomate et intellectuel de gauche, il a publié son premier roman, "La plus limpide région", à l'âge de 29 ans, portrait de la société mexicaine du milieu du XXe siècle. C'est toutefois "La mort d'Artemio Cruz", sorti en 1962, qui lui a valu une renommée internationale. Son oeuvre comprend aussi des pièces de théâtre, des nouvelles, des scénarios de films et des essais.

Souvent pressenti pour le prix Nobel sans jamais le remporter, M. Fuentes a gagné le prix Cervantes en 1987, considéré comme le plus prestigieux de la littérature hispanophone. AP

ljg/v98

PLUS:pc