NOUVELLES

Conflit inter-soudanais: l'ONU s'abstient pour l'instant de sanctionner (USA)

16/05/2012 12:55 EDT | Actualisé 16/07/2012 05:12 EDT

Le Conseil de sécurité ne votera pas de sanctions pour l'instant contre le Soudan et le Soudan du Sud, toujours "le doigt sur la gachette" sur la frontière commune, pour les inciter à reprendre les négociations, a dit mercredi l'ambassadrice américaine à l'ONU.

Le rapport présenté mercredi matin à huis clos au Conseil par l'envoyé spécial de l'ONU au Soudan, Haile Menkarios, a été "mitigé", a cependant admis l'ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice.

"La bonne nouvelle est que le niveau de violence a nettement baissé, en particulier depuis une dizaine de jours", a constaté Mme Rice.

Elle a aussi noté que le retrait des policiers sud-soudanais de la zone contestée d'Abyei "a été vérifié et terminé", conformément à une résolution de l'ONU du 2 mai dernier.

Désormais, a-t-elle dit, les 15 pays membres du Conseil "sont d'accord pour exiger un retrait immédiat et sans condition des forces soudanaises" d'Abyei.

Cette résolution, adoptée par le Conseil le 2 mai, donnait deux semaines aux deux pays africains pour recommencer à négocier et trois mois pour conclure ces négociations, sous peine de sanctions.

"Il n'est pas surprenant", a estimé Mme Rice, que les deux pays ne respectent pas ce calendrier "au jour près". "Mais l'objectif est qu'ils le fassent dès que possible sans retard supplémentaire".

"L'objectif de la résolution n'était pas de sanctionner (...), l'objectif est que les deux camps cessent les combats et retournent à la table des négociations", a-t-elle expliqué, ajoutant cependant que la communauté internationale s'efforcera "d'exercer une pression maximale" en ce sens.

tw/avz/lor

PLUS:afp