NOUVELLES

Wall Street en hausse, tiraillée entre de bons chiffres et la Grèce

15/05/2012 10:14 EDT | Actualisé 15/07/2012 05:12 EDT

La Bourse de New York évoluait en légère hausse mardi, tiraillée entre des statistiques économiques encourageantes aux Etats-Unis et en Allemagne et l'échec des négociations pour la formation d'un gouvernement en Grèce: le Dow Jones prenait 0,11% et le Nasdaq 0,25%.

Vers 14H00 GMT, le Dow Jones Industrial Average avançait de 14,30 points à 12.709,65 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 7,20 points à 2.909,78 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 montait de 0,11% (+1,49 point) à 1.339,84 points.

Wall Street avait nettement reculé lundi, retrouvant des niveaux plus vus depuis fin janvier: le Dow Jones avait lâché 0,98% à 12.695,35 points, à son plus bas depuis le 31 janvier, et le Nasdaq avait reculé de 1,06% à 2.902,58 points.

Encouragée dans les échanges électroniques avant l'ouverture, à la suite de la publication de chiffres économiques encourageants aux Etats-Unis et en Allemagne, l'annonce de l'échec de la formation d'un gouvernement en Grèce a brièvement fait vaciller en tout début de séance Wall Street, qui est toutefois repartie à la hausse.

Elle rebondissait ainsi après avoir atteint un plus bas depuis janvier la veille, particulièrement soutenue par l'accélération plus forte que prévu de l'activité manufacturière dans la région de New York.

"En outre, les ventes au détail ont légèrement augmenté" en avril, ont pointé les analystes de Charles Schwab, bien qu'elles aient fortement ralenti et enregistré leur hausse la plus faible depuis le début de l'année, progressant de 0,1% par rapport au mois de mars, selon des chiffres publiés mardi à Washington par le département du Commerce.

Cet ensemble de statistiques "est correct, traduisant une tendance, même modeste, à la croissance" de l'économie américaine, ce qui était perçu comme une signe relativement rassurant par le marché, très attentif à la santé de la reprise américaine.

En outre, en Europe, les données macroéconomiques accentuaient ce timide retour de la confiance, l'économie allemande rebondissant de 0,5% au premier trimestre, bien plus que prévu, selon des chiffres préliminaires publiés mardi.

L'Union monétaire est quant à elle parvenue à éviter la récession, enregistrant une croissance nulle (0,0%) au cours des trois premiers mois de l'année, après une baisse de son PIB de 0,3% au trimestre précédent.

Le marché obligataire évoluait en légère hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait légèrement à 1,781% contre 1,788% lundi soir, et celui à 30 ans à 2,943% contre 2,949%.

ppa/sab/mdm

PLUS:afp