NOUVELLES

Transfert - Belgique: Wilmots succède provisoirement à Leekens, Gerets pressenti

15/05/2012 06:53 EDT | Actualisé 15/07/2012 05:12 EDT

Le Belge Marc Wilmots va succéder provisoirement à son compatriote Georges Leekens, démissionnaire, à la tête de l'équipe de Belgique, qu'il dirigera lors des deux prochains matches avant la désignation d'un nouveau sélectionneur, a annoncé la Fédération belge mardi.

"Marc Wilmots dirigera l'équipe lors des matches amicaux face au Monténégro (25 mai, ndlr) et en Angleterre (2 juin)", a expliqué le directeur technique Philippe Collin lors d'une conférence de presse, deux jours après la démission de Leekens. Ce dernier a signé dimanche un contrat de trois ans avec le FC Bruges.

Plusieurs médias belges affirmaient dans le même temps que le nouveau sélectionneur devrait être Eric Gerets, actuellement en poste au Maroc.

M. Collin a déclaré être en contact "avec de nombreux candidats pour prendre en charge l'équipe lors des qualifications pour le Mondial-2014".

"Une décision tombera le plus vite possible. De préférence, ce sera un entraîneur belge", a poursuivi Collin qui n'a pas souhaité confirmer l'annonce de l'arrivée imminente d'Eric Gerets, faite par certains médias locaux (SudPresse, VRT).

Sous contrat avec le Maroc jusqu'en 2014, l'ancien entraîneur de Marseille avait déclaré lundi "ne pas être opposé" à prendre la direction sportive des "Diables rouges", tout en rappelant ses obligations contractuelles vis-à-vis de la fédération marocaine.

L'échec du Maroc lors de la dernière Coupe d'Afrique des nations (élimination dès la phase de poules) a placé l'entraîneur belge sur la sellette.

"Le Maroc va affronter la Gambie et la Côte d'Ivoire le 2 et le 9 juin en éliminatoires du Mondial-2014. Qui sait comment les choses vont tourner pour moi si jamais cela devait mal se passer", avait expliqué Gerets au quotidien Belang van Limburg paru lundi.

"Je suis Belge, et donc certainement pas insensible au sort de notre équipe", avait-il ajouté.

Interrogé mardi midi par la télévision flamande VTM, Gerets a toutefois exclu de rompre son contrat avec la Maroc.

"Avant 2014, je ne peux pas devenir sélectionneur des Diables. J'ai cassé une seule fois mon contrat, pour des raisons privées (à Al-Hilal en Arabie Saoudite, ndlr), j'en ai gardé un souvenir amer. Je ne veux pas vivre ça une seconde fois. En ce qui me concerne, je respecterai mon contrat avec le Maroc", a-t-il assuré.

bnl/mam

PLUS:afp