Un pathologiste est contre-interrogé au procès de l'ancien juge Jacques Delisle

Publication: Mis à jour:
JACQUES DELISLE MURDER TRIAL
CP

QUÉBEC - Plusieurs spécialistes ont défilé au procès pour meurtre du juge à la retraite Jacques Delisle, mardi, au palais de justice de Québec.

L'avocat de l'accusé, Me Jacques Larochelle, a notamment complété le contre-interrogatoire du pathologiste André Bourgault. Ce dernier avait plus tôt dit douter que l'épouse de l'ex-juge, Nicole Rainville, ait pu tenir une arme à feu pour s'enlever la vie.

Me Larochelle a confronté M. Bourgault à une série d'hypothèses, quant à la forme de la plaie et le parcours du projectile de l'arme à feu que Mme Rainville aurait utilisée. Les éléments que la défense veut mettre de l'avant serviront sans doute à étayer sa thèse plus tard.

Une toxicologue judiciaire, une biologiste judiciaire ainsi qu'une spécialiste en projection de sang ont également défilé au cours de la journée.

M. Delisle, âgé de 77 ans, est accusé du meurtre prémédité de son épouse hémiplégique, âgée de 71 ans au moment de sa mort le 12 novembre 2009.

La deuxième semaine de son procès a été amorcée lundi par le témoignage de Pauline Rainville, la soeur de la victime. Mme Rainville a affirmé au jury que quelques jours avant son décès, sa soeur n'allait pas bien, et qu'elle lui avait même confié des pensées suicidaires.

Sur le web

Le pathologiste réfute la thèse du suicide

Procès Delisle: la tache noire de nouveau scrutée | Olivier Parent ...

Procès de l'ex-juge Delisle : une tache noire ... - Radio-Canada.ca