NOUVELLES

Licenciement abusif chez Jolie-Pitt: la justice peine à trouver une solution

15/05/2012 10:02 EDT | Actualisé 15/07/2012 05:12 EDT

DRAGUIGNAN, France - Le conseil des prud'hommes de Draguignan, en France, n'est pas parvenu mardi à trouver une solution au différend qui oppose depuis deux ans le couple d'acteurs américains Brad Pitt et Angelina Jolie à l'une de leurs anciennes employées qui les accuse de «licenciement abusif», a-t-on appris auprès de la juridiction.

Les conseillers prud'homaux, dont la composition est paritaire (employeurs-employés), ne réussissant pas à se mettre d'accord, la décision a été renvoyée à une audience de départage, qui a été fixée au 11 septembre prochain. Ce jour-là, un magistrat professionnel statuera seul sur le problème dont il sera saisi, a-t-on précisé de même source. Les deux parties pourront toutefois faire appel du jugement qui sera rendu.

Les prud'hommes de Draguignan sont saisis depuis 2010 d'une requête pour «licenciement abusif» déposée par Ana Luisa Charlotiaux, 45 ans, une secrétaire bilingue du domaine varois de Correns, employée à temps partiel par la SA Château Miraval, dont est propriétaire le couple Jolie-Pitt. La décision avait déjà été prorogée à plusieurs reprises.

Lors de l'audience d'instruction du 8 novembre 2011, Ana Luisa Charlotiaux avait réclamé, par l'intermédiaire de son conseil, Me Emmanuel Ludot, la somme totale de 61 500 euros (près 80 000 $ CAN) en réparation de tous les préjudices qu'elle estimait avoir subis.

Les faits remontent au mois de février 2010 lorsque Mme Charlotiaux avait été accusée de désorganiser le fonctionnement de l'entreprise par ses absences répétées, puis licenciée. Recrutée deux ans plus tôt par le propriétaire précédent, elle avait pour mission d'effectuer les relances téléphoniques des clients, le classement et le suivi du courrier.

«Quatre mois et demi d'absence, entre 2009 et 2010, n'ont pu désorganiser l'entreprise», avait soutenu à l'audience Me Ludot, qui avait rappelé que quatre autres personnes avaient été tour à tour recrutées après le départ de sa cliente.

La défense du couple américain, représentée par Me Béranger Boudignon, avait fait valoir de son côté que l'employée n'avait pas daigné donner suite à la demande d'entretien préalable à laquelle l'avaient convoquée ses employeurs avant son licenciement, se réfugiant dans le silence, jusqu'à l'assignation déposée par elle devant le tribunal.

Brad Pitt, 47 ans, et Angelina Jolie, 36 ans, se sont installés au domaine de Correns en juin 2008, dans un bâtiment construit au XVIIe siècle, situé au milieu de 400 hectares de forêt et de vignoble. Des travaux considérables d'aménagement sont actuellement en cours et le domaine est gardé par un important service d'ordre.

Le parc viticole est d'une surface de 35 hectares. Quatorze salariés et trois secrétaires administratives y sont employés. Ironie de l'histoire, Brad Pitt aurait été pressenti pour jouer prochainement le rôle, dans un film produit par Will Smith, de Hardy Rodenstock, l'auteur présumé d'une des plus grandes escroqueries du monde du vin, dans les années 1980.

PLUS:pc