NOUVELLES

Les Emirats arabes unis adhèrent à "l'Opep du gaz" (officiel)

15/05/2012 08:46 EDT | Actualisé 15/07/2012 05:12 EDT

Les Emirats arabes unis, un pays du Golfe riche en hydrocarbures, ont annoncé mardi leur adhésion au Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG), une sorte de l'Opep du gaz.

Le Conseil des ministres a, au cours de sa réunion hebdomadaire à Abou Dhabi, "donné son accord pour l'adéhsion" des Emirats au FPEG, devenant le 13e membre du Forum.

Créée en 2008, cette organisation, qui contrôle près de 70% des réserves mondiales de gaz, est basée au Qatar, un petit pays du Golfe qui détient les troisièmes réserves mondiales.

Le FPEG regroupe l'Algérie, la Bolivie, l'Egypte, la Guinée équatoriale, l'Iran, la Libye, le Nigeria, le sultanat d'Oman, le Qatar, la Russie, Trinité-et-Tobago et le Venezuela.

La Russie, premier producteur mondial de gaz, contrôle 30% des réserves mondiales, alors que le Qatar est le premier exportateur de gaz naturel liquéfié (GNL) avec une capacité de production de 77 millions de tonnes par an.

Les Emirats, un riche pays pétrolier avec des réserves prouvées de brut de quelque 97 milliards de barils, se classent au 4e rang mondial pour les réserves de gaz, concentrées notamment à Abou Dhabi, l'un des sept membres de la fédération.

bur/tm/tp

PLUS:afp