NOUVELLES

Le président pakistanais invité au sommet de l'OTAN à Chicago

15/05/2012 09:36 EDT | Actualisé 15/07/2012 05:12 EDT

BRUXELLES - L'OTAN a annoncé mardi qu'elle allait inviter le président pakistanais à son sommet organisé les 20 et 21 mai à Chicago, une décision qui fait suite à la proposition d'Islamabad de rouvrir sa frontière avec l'Afghanistan pour permettre le passage des fournitures militaires devant servir aux partenaires de l'Alliance atlantique.

Une porte-parole de l'OTAN, Oana Lungescu, a précisé que le Pakistan et d'autres pays non membres de l'Alliance, dont le Japon, avaient été invités à la réunion. Au total, une soixantaine de pays et organisations sont attendus au sommet, qui «soulignera l'engagement fort de la communauté internationale envers le peuple de l'Afghanistan et son avenir», a déclaré Mme Lungescu. «Le Pakistan a un rôle important à jouer dans cet avenir», a-t-elle estimé.

L'accès au territoire pakistanais est une question importante pour les forces de l'OTAN en Afghanistan. Le Pakistan a fermé cet accès il y a six mois en représailles à des frappes aériennes américaines qui ont tué 24 soldats pakistanais. L'OTAN a ainsi été contrainte de se rabattre sur des routes d'approvisionnement plus onéreuses qui passent par la Russie et l'Asie centrale.

La ministre pakistanaise des Affaires étrangères, Hina Rabbani Khar, a déclaré lundi que son pays avait eu raison de fermer la frontière, mais que la situation était désormais susceptible d'évoluer.

Selon un diplomate de l'OTAN ayant requis l'anonymat, l'invitation adressée au président pakistanais vise à encourager Islamabad à rouvrir sa frontière avec l'Afghanistan.

PLUS:pc