NOUVELLES

Le Front al-Nosra dément avoir revendiqué le double attentat de Damas

15/05/2012 02:36 EDT | Actualisé 14/07/2012 05:12 EDT

Le Front al-Nosra, un groupuscule extrémiste, a démenti avoir revendiqué le double attentat de Damas qui a fait 55 morts la semaine dernière et affirmé que la vidéo postée sur YouTube lui attribuant cette attaque était un faux.

Dans un communiqué daté du 13 mai et mis en ligne sur des sites islamistes, le Front al-Nosra affirme que "plusieurs agences de presse, sites internet et chaînes satellitaires ont attribué les deux explosions de Damas au front, sur la base d'un clip vidéo mis en ligne sur YouTube".

"Mais la vidéo et le communiqué qui y était joint sont faux et ont été fabriqués, et la vidéo est pleine d'erreurs", ajoute le communiqué.

Le groupuscule extrémiste, inconnu avant la révolte en Syrie, affirme n'avoir "rien reçu du département militaire du front confirmant ou démentant" son implication dans l'attentat de Damas qui a visé deux branches des services de sécurité.

Une vidéo avait été mise en ligne le jour même du double attentat, le 10 mai, dans laquelle le groupuscule affirmait avoir mené ces attaques "en réponse au bombardement du régime des quartiers résidentiels des provinces de Damas, d'Idleb, de Hama, de Deraa, et autres".

La voix enregistrée sur la vidéo était modifiée et aucun membre du Front al-Nosra n'était visible sur les images.

Le groupuscule avait auparavant revendiqué dans des communiqués et des vidéos mises en ligne sur des sites islamistes des attaques qui avaient fait des dizaines de morts, essentiellement à Damas et à Alep (nord).

Le conflit syrien a favorisé l'apparition de groupuscules islamistes revendiquant des attentats sanglants qui agissent de leur propre chef ou sont instrumentalisés par le régime pour ternir l'image de l'opposition, selon des experts.

bur-at/fc

PLUS:afp