NOUVELLES

La chanteuse Lady Gaga doit annuler son concert du 3 juin en Indonésie

15/05/2012 06:41 EDT | Actualisé 15/07/2012 05:12 EDT

DJAKARTA, Indonésie - Lady Gaga va devoir annuler son concert du 3 juin à Djakarta. Les autorités indonésiennes ont cédé à la pression d'islamistes radicaux et de députés conservateurs qui l'accusent de corrompre la jeunesse avec ses tenues et danses suggestives.

Le porte-parole de la police nationale, Boy Rafli Amar, a annoncé mardi que Gaga s'était vu refuser le permis de donner son «Born This Way Ball», pour des questions de sécurité.

Le concert de Djakarta devait être le plus grand spectacle du volet asiatique de la tournée mondiale de l'artiste américaine, spécialiste de la provocation. Les 52 000 places du stade Gelora Bung Karno étaient déjà vendues. On ignore si les fans seront remboursés. L'organisateur local, Michael Rusli, était injoignable.

L'Indonésie, qui compte 240 millions d'habitants, est le premier pays musulman du monde. Bien que laïque et doté d'une tradition de tolérance religieuse, il a vu l'émergence d'un petit nombre d'extrémistes musulmans de plus en plus influents ces dernières années.

Certains islamistes posant en défenseurs des bonnes moeurs ont menacé d'employer la force pour empêcher Lady Gaga de descendre de son avion. Des députés et dirigeants religieux ont également protesté contre la venue de la chanteuse, militante pour les droits des homosexuels.

«Je suis très déçue», a déclaré une admiratrice de Lady Gaga, Mariska Renata, qui avait acheté deux billets pour le concert de Djakarta. Céder aux pressions des «fauteurs de trouble» leur donne un pouvoir démesuré, a-t-elle estimé, «nous sommes assez grands pour distinguer nos valeurs morales personnelles de l'art et de la culture».

En Corée du Sud, les concerts de Lady Gaga ont été interdits aux moins de 18 ans pour apaiser les craintes des conservateurs.

PLUS:pc