NOUVELLES

Grève de la faim: l'ONU salue l'accord entre détenus palestiniens et Israël

15/05/2012 06:50 EDT | Actualisé 15/07/2012 05:12 EDT

Le coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Proche-Orient, Robert Serry, a salué mardi l'accord conclu entre les détenus palestiniens d'Israël et l'administration pénitentiaire pour lever une grève de la faim massive en prison.

Dans un communiqué, M. Serry, impliqué selon l'ONU dans les efforts de médiation, "remercie les autorités égyptiennes pour le rôle important qu'elles ont joué et appelle toutes les parties à appliquer l'accord de bonne foi et rapidement".

"L'accord prendra effet dans les 72 heures", a déclaré à l'AFP la porte-parole de l'administration pénitentiaire israélienne, Sivan Weizman, faisant état d'un petit nombre de détenus encore en grève de la faim, sans autre précision.

Les grévistes de la faim de longue durée -- en particulier Thaër Halahla et Bilal Diab, qui ont observé un jeûne de 76 jours -- ont arrêté leur action, ont confirmé le Club des prisonniers palestiniens et leurs avocats.

"Le dernier groupe à avoir déclaré la fin de la grève sont les six grévistes de la faim de l'hôpital de la prison de Ramleh", a affirmé à la radio le président du Club des prisonniers, Qaddoura Farès. "Ils ont arrêté la grève à 02H00 du matin" (lundi 23H00 GMT), a-t-il ajouté.

Jamil Khatib, l'avocat de Thaër Halahla et Bilal Diab, a confirmé à l'AFP que ses clients avaient "accepté de cesser leur grève de la faim après l'engagement du service de sécurité israélien de ne pas renouveler leur détention administrative".

Ils sont respectivement libérables le 5 juin et le 17 août, a souligné Me Khatib.

L'accord a été signé lundi avec l'administration pénitentiaire par les délégués des prisonniers dans la prison d'Ashkelon (sud d'Israël).

Israël a accédé aux trois principales revendications des prisonniers: levée de la détention illimitée sans jugement, de l'isolement carcéral et autorisation des visites pour les prisonniers originaires de Gaza, en échange d'un engagement à "s'abstenir de tout acte de terrorisme" ainsi que de toute nouvelle grève de la faim.

sst-sy-chw/agr/fc

PLUS:afp