NOUVELLES

Décès de 3 cyclistes à Rougemont: fatigue et route dangereuse selon le coroner

15/05/2012 08:07 EDT | Actualisé 15/07/2012 05:12 EDT

QUÉBEC - Le coroner qui a enquêté sur les décès de trois cyclistes qui ont été fauchées par un camion sur la route 112, en mai 2010, à Rougemont, en Montérégie, explique la tragédie par la fatigue du conducteur du camion et par des déficiences de la route à l'endroit où les collisions se sont produites.

Un groupe de six cyclistes parti de Brossard devait se rendre à Sherbrooke par la route 112. Le 14 mai, à Rougemont, ils ont roulé en peloton de deux colonnes parallèles de trois personnes chacune, dans une largeur de deux à trois pieds dans la voie de droite sur un accotement en gravier non adapté à la circulation à vélo.

Une camionnette circulait dans la voie de droite au même moment. Le bruit du premier impact avec une cycliste a réveillé le conducteur qui a alors dirigé son véhicule vers la voie de gauche, heurtant deux autres cyclistes.

Le coroner André Dandavino signale que ni le cellulaire, ni l'état mécanique du camion, ni l'absence de réflecteurs sur les vélos n'ont été des facteurs contributifs à la collision, pas plus que l'alcool, la drogue ou un problème de santé du conducteur du camion.

Cependant, le coroner a noté l'état de somnolence du conducteur qui peinait à s'habituer à un nouveau travail de nuit et dont le sommeil de la veille avait été perturbé, pour diverses raisons.

L'homme a aussi fait usage de son régulateur de vitesse qui, selon le coroner, a nettement diminué sa vigilance. L'état de la chaussée a obligé les cyclistes à s'éloigner du bord de la route. De plus, un accotement aurait permis une circulation plus sécuritaire.

Le coroner ajoute que la pratique des cyclistes de rouler en peloton de deux files contrevient à l'article 486 du Code de la sécurité routière.

En lien avec ses conclusions, le Dr Dandavino émet des recommandations aux autorités compétentes.

La tragédie a coûté la vie à Lyne Duhamel, 39 ans, Sandra De La Garza Aquila, 36 ans et Christine Deschamps, 44 ans.

-

PLUS:pc