NOUVELLES

Chorus Aviation poursuivra ses efforts afin de diversifier ses activités

15/05/2012 05:59 EDT | Actualisé 15/07/2012 05:12 EDT

HALIFAX - Chorus Aviation (TSX:CHR.B), société mère de Jazz Aviation, entend poursuivre ses efforts afin de diversifier ses activités, après que Thomas Cook Canada eut mis un terme de façon prématurée, en avril, à leur entente de vols vers des destinations soleil.

Le président et chef de la direction de Chorus, Joseph Randell, a toutefois indiqué mardi que le transporteur régional était ouvert à l'idée de travailler à nouveau avec Thomas Cook Canada, qui a justifié sa décision par les conditions du marché.

Depuis 2010, Jazz Aviation, qui a son siège à Halifax, exploitait une flotte de six appareils Boeing 757 pour le compte de la compagnie de voyages britannique, durant l'hiver, vers les Caraïbes, le Mexique et l'Amérique centrale. Il restait trois ans à l'entente lorsque Thomas Cook Canada a décidé de la résilier.

M. Randell a affirmé lors d'une conférence téléphonique, mardi, que Chorus Aviation se trouvait dans une position enviable pour saisir de nouvelles occasions d'affaires, cette année.

Lundi, Chorus a annoncé avoir enregistré un bénéfice net de 26,4 millions $, soit 21 cents par action, au premier trimestre, en hausse de 80 pour cent. La compagnie, connue pour les vols régionaux d'Air Canada Express qu'elle exploite, avait réalisé un bénéfice net de 14,7 millions $, ou 12 cents par action, lors du trimestre équivalent un an auparavant.

Chorus a enregistré des produits opérationnels de 437,1 millions $ au premier trimestre, en baisse par rapport à ceux de 443 millions $ de la même période il y a un an.

Les actions de Chorus Aviation ont terminé la séance de mardi à 3,17 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 27 cents, soit un peu plus de neuf pour cent, par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc