NOUVELLES

Annan demande à Damas d'autoriser l'accès humanitaire sans plus tarder

15/05/2012 03:17 EDT | Actualisé 15/07/2012 05:12 EDT

Le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe, Kofi Annan, a exhorté mardi le gouvernement syrien à autoriser sans plus tarder l'ONU à porter secours à plus d'un million de Syriens qui en ont besoin.

L'ONU négocie depuis mars avec Damas un accès pour l'aide humanitaire et la responsable des opérations humanitaires de l'ONU, Valerie Amos, a reconnu mardi lors d'une conférence de presse que les choses n'avançaient que "très lentement". "Le gouvernement, a-t-elle expliqué, est désormais d'accord sur notre évaluation du nombre (de personnes à aider) et de ce qui doit être fait, reste à négocier la manière de le faire".

Kofi Annan "est toujours très préoccupé du sort d'un million de Syriens qui ont besoin d'aide humanitaire", a souligné le porte-parole de l'ONU, Martin Nesirky.

"Il demande instamment au gouvernement d'accepter les conditions qui permettraient un accroissement de l'aide humanitaire sans plus tarder", a-t-il ajouté. M. Annan a aussi souligné "la nécessité de trouver rapidement un accord qui soit conforme à la promesse du gouvernement de laisser entrer et distribuer sans entrave cette aide aux Syriens qui en ont besoin".

L'ONU avaient estimé en mars à un million le nombre de Syriens à secourir mais, selon Mme Amos, ce chiffre est sans doute maintenant beaucoup plus élevé. La crise en Syrie a fait plus de 9.000 morts depuis 15 mois, selon les Nations unies.

L'organisation souhaite que l'aide "parvienne aux zones contrôlées par l'opposition comme par le gouvernement", a expliqué Mme Amos. "Nous continuons de négocier sur ces points". L'ONU veut pouvoir superviser sa distribution pour s'assurer que l'aide va aux personnes qui en ont le plus besoin, a-t-elle souligné.

L'ONU a participé en mars à une mission d'évaluation de la situation humanitaire, organisée par le gouvernement de Damas, mais attend depuis lors un feu vert pour lancer un vaste plan humanitaire destiné à aider un million de personnes en Syrie pendant six mois.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) distribue pour l'instant son aide via le Croissant rouge arabe syrien (CRAS). Le Comité international de la Croix-rouge (CICR) collabore lui aussi avec le Croissant rouge syrien et compte 20 expatriés en Syrie. Il distribue actuellement 100.000 rations alimentaires par mois aux plus nécessiteux et intervient en faveur des réfugiés syriens dans les pays voisins.

L'ONU a recensé plus de 56.000 réfugiés syriens en Turquie, Jordanie, Liban et Irak mais le nombre réel est beaucoup plus élevé, des dizaines de milliers de personnes n'étant pas enregistrées.

tw/avz/lor

PLUS:afp