NOUVELLES

USA: émoi autour d'une supposée interdiction d'écrire des SMS en marchant

14/05/2012 05:20 EDT | Actualisé 14/07/2012 05:12 EDT

La police de la ville de Fort Lee dans le New Jersey (nord-est des Etats-Unis) a du batailler ferme lundi pour convaincre qu'elle n'avait pas l'intention de mettre des amendes aux piétons surpris en train d'écrire et envoyer des SMS.

En quelques heures, l'information, rapportée par plusieurs médias américains, s'était propagée sur internet, affirmant que le chef de la police Thomas Ripoli, avait déclaré la guerre aux marcheurs mettant leur sécurité et celle des autres en danger, la tête plongée dans leur téléphone portable.

Les amendes, avait même affirmé le site newjerseynewsroom.com, s'élèveraient à 85 dollars.

Mais Melissa Cuello, de la police de Fort Lee, a affirmé à l'AFP que ces informations étaient "fausses".

Si la guerre est déclarée, a-t-elle dit, c'est contre les piétons qui traversent en dehors des passages protégés, ou quand les feux de circulation ne le permettent pas.

"Nous mettons des amendes, et le chef de la police voulait juste dire + soyez prudents quand vous écrivez des SMS en marchant+", a-t-elle dit.

La police a plus tard dans la journée clarifié sa position dans un communiqué, expliquant qu'"en dépit d'informations circulant sur internet ou dans des médias, la police de Fort Lee ne met pas d'amende aux gens qui marchent en faisant des SMS, en téléphonant ou en écoutant de la musique".

"Marcher en utilisant ces appareils n'est pas illégal. Mais ne pas utiliser les passages pour piétons, ou traverser sans respecter les signaux l'est", précise le communiqué.

sms/bd/sj

PLUS:afp