NOUVELLES

Suicides: un chef autochtone de l'île de Vancouver lance un cri d'alarme

14/05/2012 04:49 EDT | Actualisé 14/07/2012 05:12 EDT

DUNCAN, C.-B. - Le sentiment de désespoir endémique qui règne au sein d'une bande autochtone de l'île de Vancouver a mené à un nombre alarmant de suicides et de tentatives de suicide.

Le chef des Cowichan, Harvey Alphonse, a tiré la sonnette d'alarme et a sollicité une aide d'urgence des gouvernements fédéral et provincial.

Depuis le mois de janvier, quatre personnes ont mis fin à leurs jours, et 52 autres ont lancé un appel à l'aide.

Le taux de chômage avoisinant les 85 pour cent, l'érosion des droits des autochtones et le sentiment croissant de désolation en ont amené beaucoup trop à envisager de commettre l'irréparable, selon M. Alphonse.

Le chef a signalé que la tribu de 4500 membres avait un criant besoin de meilleurs services de santé, surtout en matière de santé mentale, afin d'aider les personnes dans le besoin à s'en sortir.

Les Cowichan veulent que cette vague de suicides prenne fin, a plaidé Harvey Alphonse.

Cette sortie médiatique fait partie d'un plan dont l'objectif est de redonner espoir aux membres de la nation, a affirmé le chef.

PLUS:pc