NOUVELLES

Nord du Mali: manifestation d'habitants de Gao contre les groupes armés (témoins)

14/05/2012 04:01 EDT | Actualisé 14/07/2012 05:12 EDT

Des centaines d'habitants de Gao (nord du Mali) manifestaient lundi soir pour exprimer leur exaspération contre les groupes armés contrôlant la ville depuis fin mars, et qui tiraient en l'air, selon plusieurs témoins joints par l'AFP depuis Bamako.

"Actuellement, les groupes armés tirent en l'air, mais des centaines de civils manifestent en brûlant des pneus un peu partout dans la ville. Tout le monde en a marre des groupes armés", a déclaré à l'AFP Ousmane Telly, un fonctionnaire à Gao.

Cette ville du nord-est malien est tombée le 31 mars sous le contrôle de divers groupes armés, dont le Mouvement national de libération de l'Azawad (rébellion touareg), Ansar Dine (islamiste), Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Selon plusieurs témoins, ce sont des hommes d'Ansar Dine et du MNLA qui tirent en l'air, mais aucun bilan d'éventuelles victimes n'était disponible dans l'immédiat.

La manifestation avait débuté timidement lundi en milieu de journée, avant de prendre de l'ampleur dans l'après-midi et se poursuivait lundi soir dans deux quartiers, d'après divers témoins.

Dans un des quartiers, des manifestants ont arraché les drapeaux d'Ansar Dine et du MNLA et ont hissé à la place le drapeau national malien.

"Les femmes, les enfants, les jeunes... tout le monde est dehors et demande le départ de groupes armés. Nous n'avons plus peur. Trop, c'est trop", a affirmé Abdoulaye Diré, animateur dans une radio locale".

Selon un élu municipal ayant requis l'anonymat, les habitants ont été excédés par le fait que "hier (dimanche), des hommes armés ont empêché des jeunes de jouer au football, et ils ont également cassé une télévision que regardaient des jeunes. C'est ça qui a tout déclenché".

Ensuite, "ce lundi, des hommes armés ont tenté sans succès de s'approcher des Tombeaux des fondateurs de la ville. Tout de suite les civils ont organisé une ceinture de protection. La tension est montée", a ajouté le responsable municipal.

sd/cs/jpc

PLUS:afp