NOUVELLES

Les libéraux ontariens veulent un registre des armes, accusent les conservateurs

14/05/2012 04:18 EDT | Actualisé 14/07/2012 05:12 EDT

TORONTO - Les progressistes-conservateurs de l'Ontario accusent le gouvernement libéral de Dalton McGuinty de préparer en cachette un registre provincial des armes à feu.

Le premier ministre McGuinty a nié ces allégations, soutenant qu'il n'avait aucune intention de créer un registre ontarien.

Il a précisé qu'il souhaitait simplement poursuivre une pratique instaurée en 1978, qui vise à conserver une banque de données des citoyens qui se procurent des armes à feu en Ontario.

À Queen's Park, le leader de l'opposition Tim Hudak a avancé que Dalton McGuinty était un grand partisan du registre des armes d'épaule qui a récemment été aboli par le gouvernement fédéral de Stephen Harper.

Il a poursuivi en affirmant que le véritable projet de son adversaire libéral était d'instaurer en douce un registre auquel les progressistes-conservateurs s'opposent.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Vic Toews, a déclaré aux provinces que la cueillette d'informations sur les achats d'armes à feu était désormais interdite en vertu de la Loi sur les armes à feu.

L'Ontario est en désaccord avec cette position. Le gouvernement a déjà déclaré qu'il était prêt à aller devant les tribunaux si la situation l'exige.

PLUS:pc