NOUVELLES

Le grief de l'AJNFL dans l'affaire des primes aux blessures sera écouté mercredi

14/05/2012 05:26 EDT | Actualisé 14/07/2012 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Le grief de l'Association des joueurs de la NFL (AJNFL) contre la ligue dans le dossier du programme de primes aux blessures des Saints de La Nouvelle-Orléans sera entendu mercredi.

Le syndicat estime que le commissaire de la NFL Roger Goodell n'a pas l'autorité nécessaire pour infliger des mesures disciplinaires à un joueur qui aurait commis un méfait avant l'entrée en vigueur de la convention collective actuelle, qui a été ratifiée en août. Les joueurs allèguent qu'un juge spécialisé en lois du travail, et non Goodell, doit déterminer la pénalité à imposer à un joueur dans de telles circonstances, comme c'est le cas pour tout appel.

Le juge Shyam Das présidera l'audience. Das a été congédié de ses fonctions de juge permanent pour les Ligues majeures de baseball lundi, mais cela n'affectera pas son statut auprès de la NFL et de l'AJNFL.

Le syndicat maintient aussi que la procédure d'appel pour des gestes posés sur le terrain devrait être présidée par les juges spécialisés en la matière Art Shell et Ted Cottrell, et non le commissaire lui-même. Shell et Cottrell sont employés par la NFL et l'AJNFL à titre de juges indépendants lorsque des joueurs sont mis à l'amende ou suspendus pour des coups illégaux portés durant les matchs.

Goodell a suspendu quatre joueurs, dont le secondeur Jonathan Vilma pour la saison 2012, après qu'une enquête de la ligue eut découvert le programme de primes aux blessures des Saints — qui a été en vigueur de 2009 à 2011. L'ailier défensif des Saints Will Smith a écopé quatre matchs, le secondeur Scott Fujita, désormais avec les Browns de Cleveland, a reçu trois matchs de suspension et l'ailier défensif Anthony Hargrove, maintenant avec les Packers de Green Bay, devra purger une suspension de huit matchs.

PLUS:pc