NOUVELLES

Israël: les forces de sécurité mobilisées avant le jour de la "Nakba"

14/05/2012 04:05 EDT | Actualisé 14/07/2012 05:12 EDT

Israël a mobilisé ses forces de sécurité à la veille de la "Nakba" ("catastrophe"), l'exode de quelque 760.000 Palestiniens après la création de l'Etat d'Israël en 1948.

"Nous nous coordonnons avec l'armée et les garde-frontières. Nous espérons que le calme prévaudra. "Nous avons mobilisé un certain nombre d'unités dans plusieurs zones", a déclaré lundi à l'AFP Micky Rosenfeld, le porte-parole de la police israélienne.

Chaque 15 mai, la journée de la "Nakba" est marquée par des manifestations palestiniennes et des affrontements parfois sanglants avec les forces de sécurité israéliennes.

En 2011, l'armée israélienne avait ouvert le feu sur des manifestants venus de Syrie et du Liban qui essayaient d'entrer en Israël en forçant les clôtures de sécurité. 14 personnes avaient été tuées et des centaines d'autres blessées.

"Nous nous tenons prêts à toute sorte de provocations", a déclaré à l'AFP un commandant israélien du secteur nord, sous couvert de l'anonymat.

Le principal rassemblement doit avoir lieu à Ramallah, en Cisjordanie, siège de l'Autorité palestinienne. Des manifestations sont également prévues à Jérusalem-Est et dans la bande de Gaza.

Des représentants de la communauté arabe en Israël ont appelé à une grève générale et à se rendre sur le site des villages arabes déplacés ou rasés après 1948.

Les Arabes israéliens sont au nombre d'1,55 million, soit 20,4% de la population d'Israël. Ils sont les descendants des 160.000 Palestiniens restés sur leurs terres après la création de l'Etat d'Israël en 1948.

La "Nakba" s'est traduite par l'exode de quelque 760.000 Palestiniens, point de départ de la question des réfugiés, actuellement au nombre de 4,8 millions avec leurs descendants, répartis pour l'essentiel entre la Jordanie, la Syrie, le Liban et les Territoires palestiniens.

bur-jjm-jt/agr/

PLUS:afp