NEWS

Euro-2012 - Italie: Balotelli ne sera pas surveillé "pas à pas" (Prandelli)

14/05/2012 08:03 EDT | Actualisé 14/07/2012 05:12 EDT
"Il n'y aura pas quelqu'un qui suivra" Mario Balotelli "pas à pas" à l'Euro-2012, a dit au sujet du turbulent attaquant de Manchester City le sélectionneur de l'Italie, Cesare Prandelli, lundi lors de la présentation d'une pré-liste de 32 joueurs.

"Balotelli? Il n'y aura pas quelqu'un qui le suivra pas à pas, absolument pas, a dit Prandelli au centre d'entraînement de la "Nazionale" à Coverciano. C'est l'ambiance du groupe elle-même qui l'aidera à ne penser qu'au maillot +azzurro+."

"Il est motivé, et déterminé à exprimer toutes ses qualités", a-t-il ajouté.

Le sélectionneur n'est "pas du tout inquiet" du manque de rythme de ses deux attaquants a priori titulaires, Balotelli et Antonio Cassano. Le premier a perdu sa place à City après un carton rouge, et n'a joué que les dernières minutes du match pour le titre dimanche, et Cassano a seulement repris début avril après un malaise cardiaque le 31 octobre.

"Balotelli a peu joué, mais c'est un des talents italiens, et il montré qu'il était à la hauteur en devenant champion d'Angleterre", a dit Prandelli.

Le sélectionneur a opéré des choix inattendus en attaque, se séparant d'Alessandro Matri ou Giampaolo Pazzini, régulièrement convoqués lors de ses deux premières années de mandat, mais convoquant Antonio Di Natale (34 ans) pour la première fois depuis son arrivée, ou le jeune Mattia Destro, attaquant des Espoirs et de Sienne, appelé pour la toute première fois.

"Je défie quiconque de me trouver des joueurs au poste de (Sebastian) Giovinco et Di Natale, ils ont montré leur valeur toute la saison", s'est expliqué Prandelli. Di Natale, meilleur buteur en 2010 et 2011 avec l'Udinese et sur 3e cette année, n'a plus joué pour l'Italie depuis le quart de finale perdu de l'Euro-2008, où il avait raté un tir au but.

Giovinco a réussi 15 buts en Serie A avec Parme cette saison mais n'a pas toujours été convaincant avec l'Italie.

Prandelli a également défendu son "bloc-Juve", sept joueurs du champion d'Italie 2012 figurant dans sa pré-liste, cinq étant potentiels titulaires (Buffon, Chiellini, Bonucci, Barzagli et Pirlo). "Il y avait déjà beaucoup de joueurs de la Juve dans la première sélection, et on m'a critiqué. Mais ils ont obtenu la qualification. C'est peut-être le seul club qui a décidé de compter nettement sur des joueurs italiens", a-t-il expliqué.

Il a également rappelé sa confiance en sa défense: "Nous devons avoir confiance, je me souviens qu'au début de notre aventure, on n'avait plus de défenseurs, à entendre les critiques. Et on a terminé avec la meilleure défense des qualifications (deux buts encaissés)!"

"Nous devons être enthousiastes, penser que nous sommes une bonne équipe, que nous aurons la possibilité de progresser. Je ne fais pas de pronostic, mais je défie quiconque de ne pas penser aller au bout d'une compétition qu'il débute. L'idée est de partir pour gagner", a-t-il conclu.

eba/jr

PLUS:afp