NOUVELLES

Cartels de la drogue au Mexique: les 49 corps mutilés restent non identifés

14/05/2012 09:26 EDT | Actualisé 14/07/2012 05:12 EDT

CADEREYTA, Mexique - Les autorités mexicaines peinaient lundi à identifier 49 corps sans têtes, mains ou pieds, afin de récolter des indices sur le plus récent d'une série de massacres dans une escalade de la guerre entre les deux principaux cartels de la drogue.

Il semble de plus en plus en clair que des innocents sont victimes de ce bain de sang, en plus des membres de gangs rivaux.

Plus de 24 heures après l'horrible découverte, les autorités n'avaient identifié lundi aucun des corps mutilés trouvés près de la ville industrielle du nord Monterrey. Aucun des corps examinés jusqu'à maintenant ne montre des traces de balles d'arme à feu, a indiqué à la chaîne de télévision Milenio un porte-parole de la sécurité.

Bien que le doute plane sur les victimes de ce nouvel incident, il s'agit d'un quatrième massacre en un mois. Le secrétaire de l'Intérieur du Mexique, Alejandro Poire, a affirmé lundi que tous ces incidents résultent du combat entre le gang des Zetas et le cartel de Sinaloa, qui ont émergé au cours de la dernière année comme les deux principaux joueurs dans le trafic de drogue et le crime organisé au pays.

Certaines victimes de massacres précédents se sont avérées être des boulangers, des travailleurs de la construction ou des étudiants.

Questionné par l'Associated Press, Alejandro Poire n'a pas voulu s'avancer à dire si des innocents étaient de plus en plus pris pour cible.

Un membre d'un gang capturé par les autorités a déjà affirmé que les tueries dans les rues visaient à «susciter la terreur».

Les 43 hommes et six femmes trouvés dimanche ont été amenés à l'entrée de la ville de San Juan, dans la municipalité de Cadereyta, à environ 175 kilomètres au sud-ouest de McAllen, au Texas.

Des graffitis à travers la ville de 4000 résidants laissent entendre qu'il s'agit du territoire des Zetas.

PLUS:pc