NEWS

Cameco dépense 136 millions $ US pour la société allemande Nukem Energy

14/05/2012 11:01 EDT | Actualisé 14/07/2012 05:12 EDT
SASKATOON - Le producteur canadien d'uranium Cameco (TSX:CCO) a conclu une entente afin d'acquérir Nukem Energy, une firme allemande de produits et services nucléaires, en échange d'une somme d'environ 136 millions $ US en espèces et de la prise en charge de la dette de l'entreprise.

Le président et chef de la direction de Cameco, Tim Gitzel, a affirmé que l'acquisition permettrait à l'entreprise de Saskatoon de diversifier ses activités.

«Cela nous donne accès à une autre source d'approvisionnement», a-t-il déclaré lundi, lors d'un entretien.

«Cela modifie légèrement notre modèle d'affaires, Cameco étant essentiellement un producteur primaire d'uranium (...) mais il y a davantage que ça dans le secteur du combustible nucléaire.»

En vertu de l'entente conclue, Cameco versera à la société de capital-investissement Advent International et à d'autres actionnaires de Nukem un montant de 136 millions $ US, en plus d'assumer une dette nette de 164 millions $ US.

Cameco a toutefois précisé qu'elle s'attendait à ce que Nukem réduise de manière importante le montant de sa dette avant la clôture de la transaction.

Advent recevra également une partie des profits de Nukem si l'entreprise atteint certains objectifs de performance d'ici la fin de 2014.

Nukem, qui continuera de fonctionner en tant qu'entreprise indépendante après l'acquisition, a vendu environ 5,5 millions de kilos d'uranium en 2011 et devrait en vendre entre 4,6 millions et sept millions de kilos cette année.

«Nous voulons continuer de faire ce qu'ils font», a affirmé M. Gitzel.

Cameco a indiqué que les principaux employés de Nukem avaient accepté de rester à l'emploi de l'entreprise.

L'entente, assujettie à l'approbation des autorités de réglementation, devrait être close au quatrième trimestre de cette année, et elle exercera un impact positif sur les résultats financiers de Cameco à compter de 2013.

Cameco est l'un des plus importants producteurs d'uranium au monde, avec des mines, des usines de concentration et des installations de transformation au Canada, aux États-Unis et ailleurs.

À la Bourse de Toronto, lundi, les actions de Cameco ont clôturé à 21,14 $, en baisse de 45 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc