NEWS

Santé: l'Ontario veut faire front commun sur la rémunération des médecins

13/05/2012 06:25 EDT | Actualisé 13/07/2012 05:12 EDT
TORONTO - L'Ontario presse les autres provinces de faire front commun sur la question de la rémunération des médecins.

Le premier ministre ontarien Dalton McGuinty a envoyé une lettre à ses homologues provinciaux afin de leur demander de travailler ensemble en faveur d'une meilleure utilisation de choses comme la technologie et les nouvelles pharmacothérapies afin de réduire les coûts des soins de santé.

Le gouvernement libéral de M. McGuinty a fait part, plus tôt cette année, de son intention de geler les salaires des médecins.

Le gouvernement ontarien est allé plus loin la semaine dernière en réduisant des centaines de frais du Régime d'assurance-maladie de l'Ontario (RAMO) versés aux médecins dans le but d'améliorer les soins aux patients.

Toronto et le groupe représentant les médecins de la province n'ont pas été en mesure de parvenir à une nouvelle entente.

Lors de l'émission de télévision «Question Period», au réseau CTV, M. McGuinty a dit douter, dimanche, que l'approche choisie par son gouvernement inciterait des médecins à quitter l'Ontario pour pratiquer leur métier dans d'autres provinces, affirmant que la plupart des modifications apportées ne les affecteraient pas.

Dans une lettre envoyée vendredi, M. McGuinty a cependant fait savoir de façon claire qu'il aimerait voir les autres provinces suivre l'exemple de l'Ontario.

Les avancées technologiques dans des secteurs comme les produits pharmaceutiques, l'imagerie diagnostique et les techniques chirurgicales peuvent permettre aux médecins de couvrir davantage de terrain en une journée, a affirmé le premier ministre ontarien.

Le président de l'Ontario Medical Association, Doug Weir, a accusé M. McGuinty de tourner le dos aux médecins de la province, faisant remarquer que des provinces telles que l'Alberta, le Manitoba et la Saskatchewan augmentaient les frais versés à leurs médecins.

PLUS:pc