NEWS

Maldonado résiste à Alonso et procure à Williams un 1er gain depuis 2004

13/05/2012 11:24 EDT | Actualisé 13/07/2012 05:12 EDT
BARCELONE, Espagne - Pastor Maldonado a résisté aux efforts de Fernando Alonso pour remporter le Grand Prix d'Espagne, dimanche, procurant à Williams une première victoire en F1 en huit ans.

Maldonado, qui partait de la pole position, a prévalu par 3,1 secondes sur le circuit catalan, au terme de l'épreuve de 66 tours. Il devenait ainsi le premier Vénézuélien à triompher lors d'une course de Formule Un.

L'écurie Williams, qui compte 114 victoires, n'avait pas remporté de course depuis celle du Brésil en 2004.

«C'est une journée magnifique pour l'équipe, qui a travaillé tellement fort, a confié Maldonado. Nous avons vraiment fait des efforts pour s'améliorer. C'est ma première victoire. Vous pouvez imaginer comment je me sens.»

Kimi Raikkonen de Lotus a fini à 3,8 secondes de Maldonado en troisième position, devant son coéquipier Romain Grosjean.

Kamui Kobayashi de Sauber a fini cinquième devant le double champion en titre Sebastian Vettel, de Red Bull, et Nico Rosberg, de Mercedes.

Lewis Hamilton, rétrogradé de la pole au dernier rang sur 24 pilotes, à cause d'une violation des règlements, a terminé huitième au volant de sa McLaren. Il a été suivi de son coéquipier Jenson Button, avec Nico Hulkenberg de Force India complétant le top 10.

Hamilton a surmonté un difficile premier arrêt aux puits, alors que les mécanos ont peiné à retirer un pneu. Il a grimpé jusqu'au cinquième rang après son deuxième arrêt, quand Maldonado a ravi la première place à Alonso.

Maldonado a perdu du temps à son troisième passage: il est revenu en piste derrière Raikkonen, devenu le meneur quand Alonso a visité les puits une dernière fois. Le Sud-Américain a toutefois devancé Raikkonen au 47e tour pour ensuite se distancer d'Alonso, qui a tout de même dépassé le Finlandais un tour plus tard.

Maldonado, 27 ans, a guidé son bolide avec assurance dans le dernier droit pour filer vers la victoire. Alonso terminait deuxième pour la quatrième fois sur ce circuit, où il a triomphé en 2006.

«Nous avons peut-être manqué un peu de chance, mais ils (Williams) ont fait de l'excellent travail et ils ont pris le rythme qu'il fallait pour gagner, a dit Alonso. Nous n'avons pas été assez rapides pour les dépasser.»

Michael Schumacher a vu sa course se terminer au 14e tour, après qu'il ait embouti la Williams de Bruno Senna, qui voyait aussi sa journée prendre fin. C'était la troisième course que Schumacher n'arrivait pas à conclure cette saison.

PLUS:pc