NEWS

L'armée yéménite tue au moins 30 militants liés à Al-Qaïda

13/05/2012 08:13 EDT | Actualisé 13/07/2012 05:12 EDT
SANAA, Yémen - Les forces gouvernementales du Yémen, avec l'appui d'avions de combat et d'artillerie lourde, ont pilonné des positions d'al-Qaïda dans le sud du pays, tuant au moins 30 militants, ont fait savoir les autorités dimanche.

L'armée a lancé son offensive à l'aube dimanche dans la région d'al-Hurur, dans la province d'Abyan, repoussant les combattants liés à al-Qaïda. Les militants avaient pris le contrôle de la région l'an dernier.

Certains militants ont réussi à s'enfuir à pied après que les soldats du gouvernement eurent détruit près d'une dizaine de chars d'assaut et de véhicules équipés de lance-roquettes qui avaient été saisis par les militants.

L'attaque de dimanche faisait partie d'une opération militaire plus vaste menée par le gouvernement yéménite contre les insurgés liés au réseau terroriste al-Qaïda.

Les extrémistes ont pris le contrôle, l'an dernier, de villes et de territoires répartis à travers le sud du Yémen, profitant de l'impasse politique qui régnait alors au pays pour asseoir leur autorité. Le président de longue date Ali Abdullah Saleh a été expulsé du pouvoir dans la foulée de ce tumulte politique.

Le successeur du président, son ancien bras droit Abed Rabbo Mansour Hadi, a repris le flambeau en février grâce à une entente appuyée par les États-Unis.

Le principal conseiller de la Maison-Blanche sur les questions de terrorisme, John Brennan, s'est entretenu avec le président Hadi dimanche dans la capitale yéménite de Sanaa.

M. Brennan, qui a aussi rencontré le chef de l'armée du Yémen, a réitéré l'appui de Washington face aux efforts menés par le gouvernement Hadi pour tenter de stabiliser le pays.

PLUS:pc