NEWS

Championnat d'Espagne - Une Liga de tous les records

13/05/2012 04:28 EDT | Actualisé 13/07/2012 05:12 EDT
Un Real Madrid sacré champion qui interrompt la série de trois titres consécutifs du Barça, un duel de "goleadors" historique entre Messi et Ronaldo et le beau parcours du "petit Poucet" Levante: voilà quelques-uns des aspects de la saison 2011-2012 de Liga. Coup d'oeil dans le rétro.

Un Real Madrid plus constant que le Barça

Vis-à-vis du Barça, le club merengue aura notamment fait la différence dans deux secteurs cruciaux: son potentiel offensif et sa constance à l'extérieur.

Sur les 121 buts inscrits par les Madrilènes cette saison - un record absolu en Liga - Ronaldo, Higuain et Benzema ont ainsi réussi l'exploit de marquer chacun plus de 20 buts. Un bilan qui contraste radicalement avec la Messi-dépendance du Barça, un monde séparant les 50 réalisations de l'Argentin du deuxième meilleur buteur des Blaugrana, Alexis Sanchez (11 buts).

Autre tour de force des Blancs: avoir atteint les mythiques 100 points en championnat, rendant ainsi caduc l'ancien record du Barça de 2009-2010 de 99 points.

Cette suprématie, le Real l'a notamment construite dans ses matches à l'extérieur. La Maison blanche n'a ainsi perdu que 7 points en dehors du Santiago-Bernabeu là où les Blaugrana en ont dilapidé 16.

Messi-Ronaldo, duel de feu avec Ballon d'Or en jeu

Poussés l'un et l'autre par une émulation impressionnante, les deux chasseurs de but du Barça et du Real ont atteint des scores sans précédent dans l'histoire de la Liga. Finalement, le Blaugrana Messi, avec 50 buts contre 46 pour Ronaldo, sera sorti vainqueur de ce bras de fer digne de tous les superlatifs.

Mais Ronaldo a de bonnes chances de pouvoir se venger en remportant cette année le Ballon d'Or au nez et à la barbe de la Pulga. L'ailier madrilène est en effet parvenu à décrocher la Liga quand l'Argentin devra lui encore ferrailler avec l'Athletic Bilbao le 25 mai prochain pour enlever la Coupe du Roi. Mais pour que Ronaldo remporte le deuxième Ballon d'Or de sa carrière, il faudra encore qu'il signe un Euro convaincant avec le Portugal.

L'équipe-révélation: Levante

Une défense expérimentée, un jeu de contre initié par de bons milieux comme Barkero ou Valdo et un buteur, Arouna Koné, qui aura connu une véritable renaissance: voilà la formule gagnante de Levante. Remonté en première division il y a tout juste deux saisons, doté d'un budget extrêmement modeste (7,5 M euros), ce petit club de la banlieue de Valence aura su cette année changer le plomb en or. L'un de ses alchimistes s'appelle Juan Ignacio Martinez, entraîneur d'une équipe qui, en terminant 6e au final, aura réussi à se hisser en Europa League pour la première fois de son histoire.

Deux nouvelles pépites: Jordi Alba et Susaeta

Comme chaque saison, cet exercice de Liga aura apporté son lot de nouvelles promesses. Parmi ces jeunes étoiles en devenir figure sans aucun doute l'ailier gauche de Valence Jordi Alba. Auteur d'une excellente saison dans son couloir gauche, ce joueur explosif de 23 ans aura franchi un palier supplémentaire.

Inventif en attaque, intraitable en défense, cette boule d'énergie (1,65 m) a tapé dans l'oeil de plus d'un entraîneur cette saison. Au point que le sélectionneur Del Bosque pense en faire son titulaire au poste de latéral gauche pour l'Euro-2012 et que le FC Barcelone harcèle actuellement Valence pour le recruter la saison prochaine.

Autre talent naissant: le milieu de terrain offensif de l'Athletic Bilbao Markel Susaeta. Bien accompagné par d'autres pépites comme De Marcos ou Muniain, ce pur produit du centre de formation basque sera sorti du lot par sa grande activité au milieu et son excellente vision du jeu.

cle/bvo

PLUS:afp