NEWS

Autre saison, même constat: les Caps encore incapables de franchir le 2e tour

13/05/2012 05:31 EDT | Actualisé 13/07/2012 05:12 EDT
WASHINGTON - Malgré tous les changements qu'ils ont effectués tout au long de l'année, les Capitals de Washington n'ont pas réussi à se rendre plus loin que d'habitude en séries éliminatoires.

Ça, c'est la façon négative de voir les choses, celle qui souligne que l'équipe a encore livré des performances en deça des attentes malgré un groupe de joueurs extrêmement talentueux.

Vous souvenez-vous de l'été dernier, alors que les Capitals avaient ajouté cinq joueurs à leur formation qui devaient être les pièces manquantes pour les mener, vraiment, sans aucun doute, assurément, vers une conquête de la coupe Stanley? Vous rappelez-vous que tout le monde s'entendait pour dire en septembre qu'ils allaient remporter la finale de l'Est, une hypothèse renforcée par leur fiche de 7-0 en début de saison?

Et puis il y a l'autre manière de voir les choses, celle qui se concentre sur les deux derniers mois de la campagne. Nicklas Backstrom et Mike Green étaient finalement en santé et l'équipe avait commencé à se sentir plus confortable avec la mentalité très défensive de son nouvel entraîneur Dale Hunter, qui s'était amené à Washington après le congédiement de Bruce Boudreau en novembre.

Après être passés bien près de ne pas prendre part au bal du printemps, les Capitals ont causé une surprise en éliminant les Bruins de Boston et champions en titre en sept matchs, dans une série où très peu de buts ont été marqués. Et ils ont bien failli jouer le même tour aux Rangers de New York, qui ont terminé la saison régulière au premier rang dans l'Est.

«Vous savez, on a eu nos chances de l'emporter et eux aussi, a mentionné Hunter à la suite de la défaite des siens 2-1, samedi, lors du match no 7 au Madison Square Garden. On n'a tout simplement pas été en mesure de compléter le travail. Les chances étaient là, mais on n'en a pas profité. En fait, ils l'ont fait deux fois, et nous seulement une.»

Et c'est là le hic. Les Capitals ne sont pas très doués dans les matchs qui se terminent par la marge d'un but. D'ailleurs, 13 des 14 rencontres de Washington depuis le début des séries se sont soldées par un écart d'un seul filet. Une équipe composée d'Alexander Ovechkin, Alexander Semin, Nicklas Backstrom et Mike Green n'a fait bouger les cordages que 29 fois en 14 parties.

Les Capitals se retrouvent donc à la croisée des chemins. Est-ce qu'ils restent avec Hunter, en assumant qu'il a l'intention d'être de retour? Sinon, doivent-ils poursuivre avec leur système axé sur la défensive avec un autre entraîneur? Et si oui, ont-ils le bon noyau de joueurs pour y arriver? Ovechkin, en particulier, est grassement payé par l'équipe qui s'attend à le voir figurer parmi les meilleurs de la LNH année après année.

Mais cette saison, ce ne fut pas le cas.

Samedi, le Russe n'a réussi que deux tirs au but, le même total que les défenseurs John Carlson et Roman Hamrlik. Il a maintenant disputé sept saisons dans la LNH sans jamais franchir la deuxième ronde des séries.

PLUS:pc