NEWS

Afghanistan: un négociateur est assassiné

13/05/2012 11:55 EDT | Actualisé 13/07/2012 05:12 EDT
KABOUL - Un homme armé prenant place à bord d'une voiture a assassiné dimanche un important membre du Haut conseil de paix (HCP) d'Afghanistan, portant un nouveau coup dur aux efforts de paix entre le gouvernement afghan et les talibans.

Arsala Rahmani, ancien ministre sous le régime des talibans, a été abattu à une semaine de la tenue d'un important sommet de l'OTAN.

Cet assassinat est aussi survenu quelques heures avant que le président afghan, Hamid Karzaï, n'annonce le passage à la troisième étape d'un plan de transition qui en compte cinq au total. À l'issue de cette période transitoire, c'est-à-dire d'ici 2014, les forces de sécurité afghanes auront repris le contrôle au pays.

L'attentat est survenu dans l'une des rues les plus fréquentées de la capitale afghane, Kaboul, non loin de l'université.

Arsala Rahmani se trouvait à bord d'un véhicule immobilisé à une intersection lorsque l'occupant d'une Toyota Corolla blanche a fait feu en sa direction.

Il a rendu l'âme avant d'arriver à l'hôpital, ont affirmé les policiers.

Arsala Rahmani était ministre de l'Éducation au sein du régime taliban. Après le renversement des talibans, chassés par la coalition menée par les États-Unis en 2001, il s'était rapproché du gouvernement afghan.

Il travaillait présentement à établir un dialogue officiel entre les insurgés et le gouvernement dirigé par Hamid Karzaï.

Les talibans ont nié toute responsabilité dans l'assassinat d'Arsala Rahmani, même s'ils ont publiquement affirmé qu'ils ciblaient les négociateurs et ceux qui collaborent avec le gouvernement Karzaï.

PLUS:pc