Galaxy contre Impact: «C'est un accomplissement de ne pas avoir accordé un deuxième but», dit Marsch

Publication: Mis à jour:
MARSCHBECKHAM
AP

MONTRÉAL - Jesse Marsch n'était pas du tout abattu de ce verdict nul de 1-1 récolté à domicile par ses troupiers contre le Galaxy de Los Angeles. Bien que l'Impact vise toujours à récolter trois points sur sa pelouse, l'entraîneur-chef de l'équipe a estimé qu'il s'agissait d'un fait d'armes de ne pas avoir cédé un deuxième but aux visiteurs, qui étaient partout sur le terrain en deuxième demie.

«On fait du bon boulot pour protéger nos avances, a-t-il analysé. Si on regarde le match de (samedi), je crois qu'il s'agit d'un accomplissement de ne pas avoir concédé ce deuxième but au Galaxy. Ils ont mis beaucoup de pression en deuxième demie.»

«Nous avons été capables de limiter les dégâts, a estimé le capitaine Davy Arnaud, auteur du but des siens à la huitième minute. Ils ont mis beaucoup de pression en deuxième demie, mais nous avons quand même été en mesure de préserver la nulle, ce qui fait que nous sommes toujours invaincus à domicile.

«Oui, nous récoltons un point, mais nous sommes un peu déçus de la façon dont nous avons joué.»

Pour Marsch, la clé du succès pour l'Impact passe par le fait de profiter davantage de ses chances.

«Je crois définitivement que nous aurions pu faire 2-0 en première demie. Qui sait de quoi le match aurais eu l'air alors? Mais en deuxième demie, ils ont atteint leur vitesse de croisière. Ils ont des joueurs de grand talent: (Landon) Donovan, (Robbie) Keane et (David) Beckham. Ils ont alors obtenu plus d'espace, plus de temps et ont complété plus de jeux.

«Beckham a marqué un superbe but et nous n'avons pu que tenir bon. (...) Le Galaxy n'a pas volé son point.»

Marsch croit aussi que son équipe souffre d'une certaine forme d'anxiété offensive.

«On ne sait toujours pas quand tirer ou quand refiler le ballon à un coéquipier. Si on regarde le Galaxy, ses joueurs ont ce savoir-faire autour du filet. Ils savent quand porter le grand coup.»

Rivas-Ferrari: une solide paire

Si l'Impact a encore de la difficulté à trouver le fond du filet, sa défense s'est drôlement resserrée au cours des derniers matchs et il peut maintenant compter sur une solide paire centrale en Nelson Rivas et Matteo Ferrari, qui ont joué un premier match ensemble contre le Galaxy.

«Voilà un gros boni que l'on retire de ce match: Nelson qui joue 90 minutes, a indiqué Marsch. Nous avons aussi pu voir ces deux gars jouer ensemble. Il y a encore des choses à peaufiner, mais ils sont sur la même longueur d'ondes. Je crois que ces deux gars-là ont une bonne chance de devenir une très bonne paire de défenseurs.

«Ils aiment bien jouer ensemble et communiquent bien. Avec un bon gardien comme Donovan (Ricketts) et une défense centrale composée de ces deux gars-là, je crois que c'est une excellente fondation pour notre équipe.»

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
David Beckham à Montréal
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

David Beckham débarque à Montréal – 25stanley

David Beckham à Montréal: le célèbre joueur de soccer arrive en ...

David Beckham à Montréal: il est de la partie! (PHOTOS)

Jesse Marsch: un homme qui tient parole