La fille de Raul Castro affirme que son père est en faveur des droits des gais

PC  |  Par Publication: 12/05/2012 20:50 Mis à jour: 15/05/2012 12:16

LA HAVANE, Cuba - La fille du président cubain Raul Castro a affirmé samedi, durant une manifestation pour les droits des homosexuels, que son père était en faveur de l'élimination la discrimination basée sur l'orientation sexuelle. Mariela Castro a également dit espérer que son pays légaliserait bientôt le mariage entre personnes du même sexe.

Mme Castro, qui milite activement pour la défense les droits des gais à Cuba, a également loué le président américain Barack Obama, qui s'est publiquement déclaré en faveur du mariage homosexuel, notant que son appui était précieux en raison de l'influence qu'il pouvait avoir sur les autres nations.

Mais Barack Obama doit maintenant passer des paroles aux actes, puisqu'en dépit de son soutien à la cause, le gouvernement américain ne projette pas d'adopter une loi fédérale qui obligerait les États à reconnaître les unions gaies, a prévenu Mariela Castro, qui est présidente du Centre national pour l'éducation sexuelle de Cuba.

La fille de Raul Castro y est allée de ces commentaires durant un rassemblement coloré réunissant quelque 400 personnes à La Havane samedi.

L'événement est lié à la Journée internationale contre l'homophobie qui aura lieu le 17 mai. Les participants, parmi lesquels figuraient des travestis et des transgenres, ont chanté et dansé dans les rues de la capitale cubaine.

Mariela Castro prédit depuis plusieurs années que le parlement cubain est sur le point de légaliser le mariage entre personnes du même sexe. Cela ne s'est toutefois pas encore concrétisé. La militante a confié qu'elle espérait voir les législateurs aller de l'avant avec ce projet à l'occasion de leur prochaine rencontre en juillet.

Selon Mme Castro, son père a exprimé son soutien pour l'union homosexuelle à plusieurs reprises en privé et travaille en coulisses pour réformer le code de la famille de Cuba.

«Cela fait sûrement partie de ses tactiques et de sa stratégie, c'est son style», a commenté sa fille.

«Je ne vais pas exercer de la pression sur lui pour qu'il fasse une déclaration publique parce que les résultats concrets m'intéressent davantage.»

Dans les années qui ont suivi la révolution cubaine en 1959, l'homosexualité était considérée suspecte par les autorités gouvernementales. De nombreux homosexuels ont perdu leur emploi au sein du gouvernement, ont été emprisonnés ou envoyés dans des camps de travail alors que d'autres ont choisi de s'exiler.

Fidel Castro s'est plus tard excusé pour cette discrimination, soutenant que sa vision passée des homosexuels était erronée et découlait de la mentalité de l'époque.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Catherine Levesque  |