Le Premier ministre polonais au Canada pour parler gaz de schiste

Publication: Mis à jour:
POLAND TRAIN DERAILS
Getty

OTTAWA, 12 mai 2012 (AFP) - Le Premier ministre polonais Donald Tusk est arrivé samedi soir au Canada pour une visite de trois jours, dont l'un des thèmes principaux devrait être l'extraction de gaz de schiste.

M. Tusk a été accueilli à son arrivée à l'aéroport d'Ottawa par le ministre des Affaires étrangères canadien, John Baird.

Les entretiens du dirigeant polonais, qui rencontrera lundi son homologue canadien Stephen Harper, devraient porter essentiellement sur les relations commerciales et notamment sur l'exploration des gaz de schiste, la Pologne souhaitant profiter de l'expérience canadienne, selon un communiqué polonais publié avant son départ.

Le Canada développe depuis des années des technologies en la matière et des entreprises canadiennes participent, aux côtés d'Américains, à l'exploration du sol polonais, qui recèle d'importantes réserves de gaz de schiste.

"Nous avons quelques champs d'activité communs importants", a dit M. Tusk avant son départ, annonçant qu'il aurait "une rencontre spéciale avec ceux qui s'occupent au Canada du cadre légal de l'exploration de gaz de schiste et avec ceux qui résolvent des problèmes techniques".

Par ailleurs, le Premier ministre polonais devrait visiter Quadra, une mine de cuivre dans la région de Sudbury, en Ontario, acquise en mars dernier par le géant du cuivre polonais KGHM pour 2,9 milliards de dollars.

M. Tusk arrive à Ottawa deux ans après avoir dû annuler au dernier moment sa venue en avril 2010 en raison de la catastrophe aérienne de Smolensk en Russie dans laquelle avaient péri le président Lech Kaczynski et de nombreux responsables polonais.

La Pologne est l'un des plus importants partenaires commerciaux du Canada en Europe centrale et de l'Est, les échanges bilatéraux de marchandises ayant atteint quelque 1,7 milliard de dollars canadiens en 2011, selon Ottawa.

Le Canada compte une communauté de plus de 980 000 Canadiens d'origine polonaise.

Dimanche, M. Tusk, dont c'est la première visite au Canada, visitera la petite localité de Wilno, à 180 km à l'ouest d'Ottawa, première implantation historique d'immigrés d'origine polonaise, originaires, comme lui, de la région de Kaszuby, dans le nord de la Pologne, qui revendique une identité particulière.

Sur le web

La Pologne déchante sur ses réserves en gaz de schiste - Le Figaro

En Pologne, l'exploitation du gaz de schiste commencera en 2014

Gaz de schiste - Le premier ministre polonais attendu au Canada

La Pologne veut exploiter son gaz de schiste