NOUVELLES

Liban: sit-in d'islamistes pour exiger la libération d'un des leurs

12/05/2012 12:22 EDT | Actualisé 12/07/2012 05:12 EDT

Une centaine de jeunes hommes, en majorité islamistes, bloquaient samedi les entrées nord et sud de Tripoli, la grande ville du nord du Liban, pour exiger la libération d'un des leurs soupçonné de "terrorisme" opérant en Syrie, selon un correspondant de l'AFP.

Les manifestants ont dressé un camp à l'entrée sud de la ville et planté des drapeaux noirs sur lesquels était écrite la profession de foi musulmane, ainsi que des drapeaux de l'indépendance syrienne, symbole de la rébellion dans ce pays voisin du Liban.

"Nous ne lèverons pas le camp avant que mon frère soit libéré", a déclaré à l'AFP Nizar al-Mawlawi, dont le frère, Chadi, 27 ans, a été arrêté samedi par les forces de sécurité libanaises.

Dans un communiqué, la Sûreté générale a affirmé que Chadi Mawlawi avait été arrêté dans le cadre d'une "enquête sur ses liens avec une organisation terroriste", sans plus de précisions.

Les autorités syriennes ont à plusieurs reprises affirmé que des armes et des combattants passaient clandestinement depuis le Liban pour venir en aide aux rebelles qui cherchent à renverser le régime du président Bachar al-Assad, après 14 mois de révolte réprimée dans le sang.

Le Liban est divisé entre l'opposition, soutenue par Washington et hostile au régime syrien, et le camp du Hezbollah qui domine le gouvernement et qui est appuyé par Damas et Téhéran.

oi/sbh/

PLUS:afp