Manifs masquées: le maire accélère l'adoption des nouvelles mesures

Publication: Mis à jour:
MASQUE MANIFESTATION
PC

MONTRÉAL - Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, a annoncé vendredi qu'un conseil de ville spécial se tiendra dans une semaine, le 18 mai, afin de faire adopter le nouveau règlement encadrant les manifestations.

L'adoption du règlement devait suivre un cours plus normal, mais elle a été précipitée en raison des événements des derniers jours qui ont insécurisé les citoyens et perturbé l'économie de la ville, selon le maire. Gérald Tremblay a affirmé que la paix sociale a été troublée et que tout devait être fait pour la rétablir.

Selon le maire, c'est tout le climat social de Montréal qui s'est ainsi détérioré. Il a également soutenu avoir honte de voir ce qui s'y passe.

Les Montréalais ne sont pas les seuls touchés. Les événements de perturbations ont été à l'origine d'un avis du consulat des États-Unis qui recommande aux touristes d'éviter le centre-ville de Montréal. L'administration municipale se défend, en disant qu'il ne s'agit pas que du tourisme, mais aussi de citoyens d'autres villes du Québec qui hésitent maintenant à venir au centre-ville de la métropole.

Martine Painchaud, l'attachée de presse du maire, a soutenu que l'avis de motion du règlement sera présenté lors du conseil régulier du 14 mai prochain et que la séance spéciale du 18 mai en permettra l'adoption.

Mme Painchaud a précisé que pour entrer en vigueur, ce règlement doit avoir été publié dans un journal. Il y a fort à parier qu'il le sera le samedi. L'interdiction des masques entrerait donc en vigueur à temps pour la grande manifestation que prévoit tenir la CLASSE le 22 mai.

Le règlement prévoit qu'en plus d'obliger les manifestants à avoir le visage découvert durant les manifestations, les organisateurs devront faire connaître l'itinéraire de leur manifestation aux policiers.

Le règlement, s'il est adopté, prévoira des amendes plus salées, soit de 500 $ à 1000 $ pour une première offense, puis 1000 $ à 2000 $ pour une deuxième offense et 2000 $ à 3000 $ pour une troisième.

Le maire de Montréal croit urgent de donner aux policiers tous les outils nécessaires pour assurer la sécurité des citoyens et la protection des biens publics dans le respect des compétences municipales. Le maire affirme que le Service de police de la ville de Montréal ne négligera aucun effort pour trouver les coupables des actes de vandalisme tels ceux commis jeudi dans le métro et assurer la sécurité publique.

Sur le web

Le maire Tremblay veut serrer la vis aux manifestants | Montréal ...

Tremblay veut abolir les manifestations masquées

Montréal se rapproche d'un règlement contre les masques dans les ...

24h Montréal – Actualités - Tremblay veut abolir les manifestations ...

Tremblay: bientôt un règlement contre les masques durant les ...

Bientôt obligés de manifester le visage découvert? | Métro

Mouvement étudiant - Le maire Tremblay veut serrer la vis aux ...

Manifestation: règlement antimasque reporté à Montréal | Pierre ...

Nouvelle étape franchie - Le Journal de Montréal

Manifestants masqués : les conservateurs doubleraient la peine

Le maire passe en deuxième vitesse

Nouvelle étape franchie

Finie, la mascarade

Manifestants masqués: que cherche-t-on à justifier?

Tremblay prêt à accélérer le règlement anti-masque

Un ancien membre de la GRC appuie le projet de loi